Le PGP et le chiffrement bout à bout bannis sous les nouvelles lois en Angleterre

L’Investigatory Powers Bill est une série de lois qui va passer en Angleterre. Elle permet aux autorités d’accéder à toutes les communications en clair provenant de différents appareils. Sous ses nouvelles lois, le PGP et le chiffrement bout à bout seront interdits.


L'Investigatory Powers Bill veut interdit le PGP et le chiffrement bout à bout.

Les Etats-Unis se battent toujours sur le terrain du bout à bout. La Maison Blanche se met du coté des entreprises technologiques qui ne veulent pas mettre un Backdoor sur les normes de tandis que le FBI estime que ces Backdoors sont nécessaires. L’ ne se pose pas ce type de questions et elle est en passe de voter plusieurs mesures dans son Investigatory Powers Bill. Ces lois exigent que la police et les autorités puissent accéder à des communications déchiffrés en cas d’un mandat. Le problème est que cela bloque de facto les normes de chiffrement telles que le PGP dont le chiffrement est effectif entre l’expéditeur et son destinateur.

Ce type de chiffrement bout à bout est également utilisé par Apple pour son service iMessage. Les messages sont chiffrés entre les appareils qui communiquent entre eux et Apple ne s’occupe pas du processus de chiffrement. Cela signifie qu’Apple ne peut rien faire même si on l’oblige avec un mandat.

L’Investigatory Powers Bill interdit ce chiffrement et Apple, Google ou Facebook seront obligé de passer par des chiffrements moins sécurisés ou ne plus proposer leurs services en Angleterre. Les mandats délivrés pour obtenir les communications émaneront du Secrétaire d’Etat à l’Intérieur, mais il y a aussi un contrôle judiciaire supplémentaire pour vérifier la pertinence du processus.

L’Investigatory Powers Bill exige également que les FAI doivent garder l’historique de navigation de leurs utilisateurs pendant 12 mois. Le projet de loi est l’un des plus liberticides en Angleterre et il faudra attendre s’il survit au Parlement. On a tendance à accuser la France ou les Etats-Unis de voter des lois liberticides, mais l’Angleterre et l’Australie, à mon sens, sont les plus agressives dans ce domaine.

Les autres pays se concentrent sur la surveillance de masse, mais l’Angleterre s’attaque directement aux moyens les plus efficaces pour se protéger de cette surveillance de masse.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *