ProtonMail paie une rançon de 6 000 dollars pour stopper le DDoS


  • FrançaisFrançais

  • ProtonMail a accepté de payer une rançon de 6 000 dollars pour arrêter les attaques DDoS sur sa plateforme. Un aveu d’échec pour une entreprise qui protéger la vie privée de ses utilisateurs.



    Depuis plusieurs jour, ProtonMail était sous une attaque DDoS. L’ampleur de l’attaque était telle que la plupart ont pensé à une offensive lancée par un Etat. ProtonMail propose des services de communication avec le chiffrement du PGP entre autres. On considère que c’est l’un des meilleurs services dans le secteur.

    Mais ProtonMail a enfin communiqué sur cette attaque DDoS. Les administrateurs avaient reçu des menaces de DDoS plusieurs semaines auparavant s’ils ne payaient pas une rançon de 15 Bitcoins (cela vaut environ 6000 dollars au taux actuel). ProtonMail a refusé de payer une première fois et le premier DDoS a été lancé quelques heures plus tard.

    ProtonMail a travaillé avec son FAI pour sécuriser son infrastructure et son Datacenter. Mais la seconde attaque a tout dévasté sur son passage. Elle n’a pas visé ProtonMail, mais le Datacenter ainsi que les routeurs du FAI. En conséquence, plusieurs services en Suisse étaient indisponibles. Face à cette pression, ProtonMail a préféré payer les 15 Bitcoins de rançon. Pour la plupart, c’était une erreur, car cela va encourager d’autres pirates à faire de même parce que tout le monde est prêt à payer.

    Une attaque DDoS peut être dévastatrice, mais il vaut mieux que le site soit indisponible plutôt que de s’avouer vaincu. Cependant, les commentateurs estiment que les 2 attaques peuvent être séparé. Une entité a remarqué la première attaque, qui exigeait la rançon, et elle en a profité pour lancer la seconde qui était plus massive.

    Le DDoS devient un outil de business comme un autre.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *