Onlinecensorship.org permet de connaitre les contenus censurés par les réseaux sociaux


  • FrançaisFrançais

  • Le site Onlinecensorship.org est une initiative lancée par l’EFF (Electronic Frontier Foundatin) et Visual Impact pour déterminer les contenus qui sont supprimés abusivement par Twitter, Facebook et les réseaux sociaux.


    Onlinecensorship.org, initiative de l'EFF, permet de rapporter la censure sur les réseaux sociaux
    Phuc Dat Bich est l'un des nombreux utilisateurs censurés et supprimés sur les réseaux sociaux à cause de son nom.

    Chaque semaine, on apprend que des contenus légitimes ont été censuré par les réseaux sociaux. Cela va d’un groupe de soutien à la Palestine qui disparait subitement jusqu’à l’interdiction des mammographies pour la détection du cancer du sein sans oublier la suppression des photos de soutien-gorge. Cette censure est parfois pratiqué par les réseaux sociaux et parfois, elle est provoqué par les utilisateurs qui pratiquent l’astroturfing en marquant massivement un contenu comme étant abusif.

    Combattre la censure abusive des réseaux sociaux

    La plateforme Onlinecensorship.org permet de garder la trace de tous les contenus qui sont censuré sans une raison légitime et d’avertir ces entreprises pour qu’elles prennent des mesures appropriées. Les utilisateurs, qui ont été censuré sur les réseaux sociaux, sont encouragé à envoyer les informations nécessaires sur la plateforme afin qu’on puisse trouver des solutions ou dénoncer ce type de censure qui passe systématiquement inaperçue.

    Source : EFF

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *