ProtonMail s'explique sur Daesh et l'erreur de bannir le chiffrement


  • FrançaisFrançais

  • Après les attaques de Paris, de nombreux politiciens anglais, américains ou français ont attaqué le chiffrement. Même si on a découvert par la suite que les terroristes avaient parfois communiqué en SMS qu’on pouvait intercepter facilement. Les médias ont fait leur une que Daesh avait un guide pour conseiller sur l’anonymat et ProtonMail et d’autres entreprises étaient cité dans ce guide.


    ProtonMail s'explique sur l'erreur de bannir le chiffrement

    ProtonMail s’explique après qu’un guide de Daesh sur l’anonymat conseille TOR, ProtonMail et d’autres outils pour sécuriser sa connexion. On dirait qu’on se fait un malin plaisir à créer des amalgames du genre : Vous chiffrez vos communications ? Vous êtes un terroriste.

    ProtonMail estime que le ban du chiffrement n’arrêtera pas les terroristes de la même manière qu’ils peuvent se procurer des armes alors que ces dernières sont bien plus difficiles à se procurer qu’un logiciel de chiffrement. La technologie est neutre et ceux qui la proposent sont également neutres. Un terroriste peut utiliser le chiffrement pour communiquer, mais un activiste peut également l’utiliser pour dénoncer l’injustice dans son pays.

    Non seulement, les médias de masse se font un malin plaisir à diaboliser le chiffrement, mais ils n’hésitent pas à en rajouter des tonnes. Oui, Daesh propose un guide sur les outils de chiffrement et d’anonymat, mais Wired nous apprend que Daesh ne l’a pas écrit. A la base, ce guide a été écrit par une firme de sécurité au Kuwait appelé Cyberkov et ce guide n’a rien d’extraordinaire. Il conseille simplement de se méfier de Facebook qui viole la vie privée des utilisateurs, d’utiliser Telegram et d’autres outils pour protéger ses communications. Ce sont les mêmes conseils qu’on peut trouver dans un guide pour les journalistes et les activistes.

    Le fait de bannir le chiffrement augmente les risques de piratage puisqu’un chiffrement, qui possède une Backdoor, peut être exploité par d’autres entités que les gouvernements. Et le gouvernement américain ou français ne peut pas se targuer d’avoir une sécurité absolue puisque plusieurs de leurs organisations ont été piraté et des millions de dossiers sensibles se sont retrouvé dans la nature.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.