Les Smartphones liés aux morts du trafic routier


  • FrançaisFrançais

  • Les Smartphones augmenterait les morts sur la route selon le dernier rapport de l’autorité américaine sur la sécurité routière.


    Les Smartphones provoquent une augmentation de morts du trafic routier

    Le nombre de morts sur la route a augmenté de 8,1 % dans la première moitié de 2015 aux Etats-Unis. La  National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) estime que de nombreux facteurs ont provoqué cette augmentation tels que la baisse du prix des carburants, une économie croissante, mais également les Smartphones. Les Smartphones sont l’une des principales causes de la distraction au volant. De janvier à juin 2015, il y a eu 16 225 morts sur la route, soit le double par rapport à la même période de l’année dernière.

    Cette augmentation est surprenante puisqu’on avait assisté à une baisse en 2014 avec 32 765 morts. Les principales raisons est que les conducteurs ne font plus attention aux consignes d’utilisation des Smartphones au volant et que les campagnes de sensibilisation ne sont plus aussi nombreuses. Cette augmentation de 8,1 % est l’une des plus importantes depuis 1977 même si ce sont des statistiques préliminaires.

    Toutefois, les régulateurs estiment que la distraction au volant est l’une des principales causes de mort du trafic routier. Plusieurs Etats ne sanctionnent pas l’utilisation de Smartphones pendant la conduite sans oublier que les lois sont inexistantes, dans certains Etat américains, sur l’utilisation des Smartphones sur les  deux roues.

    Source : Reuters

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.