Opera Mini, le navigateur qui va casser votre site


  • FrançaisFrançais

  • The Next Web nous apprend que votre site web, utilisant les plus beaux CSS, sera complètement dégueulasse si on l’affiche avec Opera Mini. Et Opera Mini est utilisé par 300 millions d’utilisateurs au monde.


    Opera Mini va casser votre site à cause de styles CSS non supportés

    On a coutume de dire que la fracture numérique se concentre sur les prix des connexions internet et des appareils technologiques, mais cette fracture est bien plus grande qu’on le pense et la pauvreté force à s’adapter et à utiliser la technologie selon les moyens. Prenez les mises à jour des systèmes. Pour les internautes des pays riches, il est coutumier de télécharger des centaines de Mo ou même des Go de données, mais pour les habitants des pays pauvres, chaque kilooctet compte. La richesse et donc, l’avancée numérique des pays riches ont permis le développement du Wifi et des bornes qui permettent de surfer gratuitement n’importe où. Mais on peut dire qu’il y a un problème lorsqu’il a plus de bornes Wifi dans la ville de Paris que dans tout le continent africain. Et Opera Mini illustre parfaitement cet exemple.

    Quand la connexion internet s’est développée progressivement dans les pays pauvres, Opera Mini est devenu le navigateur préféré des internautes des pays pauvres. Aujourd’hui, il est utilisé par 300 millions d’internautes au monde, principalement des pays pauvres. Opera Mini a été le premier à proposer une compression des données, une adaptation automatique des pages pour les mobiles, mais Opera Mini possède aussi son propre support de CSS. Le développeur nigérien Ire Aderinokun a créé un site qui s’appelle WtfOperaMini qui liste tous les styles CSS qui ne sont pas supportés par Opera Mini.

    Quelques uns des styles CSS qui ne sont pas supportés dans Opera Mini

    Quelques uns des styles CSS qui ne sont pas supportés dans Opera Mini

    Et les designers utilisent de nombreux de ces styles CSS puisque très peu de personnes utilisent Opera Mini dans les pays riches. Et comme d’habitude, les développeurs et les designers créent des sites en regardant l’environnement qui les entoure et non le monde tel qu’il est sur le terrain. Par exemple, des styles tels que @font-face, text-shadow, text-decoration, line-height, text-stroke, etc. ne sont pas supportés dans Opera Mini. La plupart des styles proviennent de CSS3, mais il y en a comme text-decoration qu’on utilise à longueur de journée et qui peut casser le site dans Opera Mini.

    Mais pourquoi Opera Mini ne supporte pas ces styles ? Pour la bonne et simple raison qu’ils sont totalement inutiles et lourds sur un site pour mobile. En fait, je dirais même que la plupart des règles de Responsive Design sont inutiles dans les sites pour mobile. Opera Mini utilise uniquement les styles les plus basiques. Mais les designers peuvent dire qu’ils s’en foutent et que leurs clients et les visiteurs de leurs clients utilisent Chrome, Firefox et consorts. Tant mieux pour eux, mais Opera Mini est conçu pour les internautes des pays pauvres qui représentent un marché de 2 milliards de personnes. Libre à ces développeurs s’ils veulent créer un site pour une minorité d’internautes riches. C’est pourquoi Google est devenu si agressif pour réduire le Responsive Design et qu’il s’est dépêché de créer et de promouvoir le projet AMP (Accelerated Mobile Pages).

    L’AMP possède des styles CSS très minimaux et il est conçu pour afficher les pages dans les meilleures conditions sur n’importe quel appareil. Et même parfois, de beaux projets se cassent les dents sur Opera Mini. Prenons l’exemple de Let’s Encrypt. Ce site utilise un certificat SSL de Let’s Encrypt et quand j’y accède avec l’Opera Mini de mon vieux Nokia, le navigateur affiche un gros avertissement en disant que le certificat n’est pas authentifié même si Let’s Encrypt est supporté par la majorité des navigateurs. Et c’est là tout le problème, la majorité ne signifie pas tout le monde et la majorité est uniquement relative aux développeurs qui conçoivent le projet. On peut arguer qu’un Opera Mini dans un vieux Nokia n’a pas été mis à jour depuis des années et qu’il ne reflète pas les derniers changements, mais les internautes des pays pauvres n’ont pas les moyens de mettre à jour leur système toutes les semaines.

    Il faut que les projets qu’ils proviennent de l’Open Source ou des géants qui créent des normes du web intègrent des développeurs et des personnes qui viennent des pays pauvres pour créer un internet qui convient à tout le monde.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.