90 % des utilisateurs de Smartphone souffrent du syndrome de la vibration fantome

Une recherche prétend que 90 % des utilisateurs de Smartphones souffrent du syndrome de la vibration fantome. Une sensation liée à la présence constante de Smartphone dans leur poche.


Le syndrome de la vibration fantome touche 90 % des utilisateurs

Le Dr Robert Rosenberger, philosophe et professeur adjoint au Georgia Institute of Technology a déclaré que le phénomène est provoqué par des habitudes corporelles nouvellement acquises. La recherche, publiée dans la revue Computers in Human Behaviour, suggèrent que lorsqu’une personne laisse son constamment dans sa poche, ce devient partie intégrante du corps de la même manière que lorsqu’on porte des lunettes. Parfois, on oublie même qu’on l’a dans la poche.

Les gens perçoivent ensuite d’autres sensations tels que le mouvement du tissu qui semble provenir des vibrations de votre mobile, mais c’est juste une hallucination selon ce professeur. Dans une interview à la BBC, il a déclaré q’une analyse sur des étudiants a montré que 90 % d’entre eux ont déjà souffert de vibrations fantomes.

Le Dr Rosenberg estime que les gens sont constamment anxieux aujourd’hui à cause de toutes les différentes technologies qui les entourent. Les mails et les SMS les mettent constamment en état de vigilance par peur de manquer quelque chose d’important. A force, cette vigilance se transforme parfois en hallucination qui produit la vibration fantome dans nos poches.

Il suffirait simplement de désactiver le mode vibreur non ?

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *