Le Spam mène aux 3 plus grandes banques de Chine


  • FrançaisFrançais

  • Un chercheur a effectué 300 achats de produits de luxe contrefaits et il a découvert que 97 % de ces achats sont gérés par les 3 plus grandes banques de Chine. Le Spam est devenu une industrie qui rapporte des milliards de dollars chaque année.


    L'économie du Spam mène vers les 3 plus grosses banques en Chine

    Vous en recevez tous les jours. Sur votre mail, vos et toutes les plateformes imaginables, vous aurez des offres pour acheter des produits de luxe, des médicaments et des bijoux de grande marque qui coutent une fraction du prix réel. Nous le considérons comme du Spam et en général, les filtres nous en débarrassent, mais derrière ces Spams avec leur vocabulaire et leur traduction douteuse, on a un marché de plusieurs milliards de dollars qui sont gérés par les plus grosses banques du monde.

    3 banques chinoises détiennent le monopole sur les paiements du Spam

    Les produits de luxe de contrefaçon et les médicaments sont les principales cibles du Spam. Damon McCoy, un professeur adjoint d’informatique à l’université de New York a cartographié le système économique derrière le Spam et il affirme que la piste mène tout droit vers les portes des 3 plus grosses banques chinoises. Le projet de McCoy est une collaboration avec le procureur de Floride Stephen Gaffigan et 4 des plus grandes marques de luxe qui ont souhaité rester anonymes. La Bank of China, la Bank of Communications et l’Agricultural Bank of China ont géré 97 % des 300 achats qui ont été effectués par le projet de McCoy. Le projet a duré 18 mois et ces 3 banques appartiennent au chinois.

    À la base, McCoy a découvert que la Korea Exchange Bank avait aussi géré une fraction considérable des achats. Mais son travail a provoqué des plaintes auprès de Visa et la banque a cessé de gérer les transactions pour les vendeurs. En dépit de plaintes et d’amendes similaires, les banques chinoises ont continué à gérer les transactions. Les banques en Chine ne font rien pour lutter contre la contrefaçon selon McCoy à l’occasion de sa présentation pendant la conférence Enigma qui s’est tenue à cette semaine.

    Les trois banques ont déjà été accusées dans des poursuites par des marques de luxe et des organisations de lutte contre la contrefaçon. On estime que ces banques sont devenues la plaque tournante du spam mondial. Ce mois, la Bank of China a dévoilé les identités des titulaires de compte qui ont été demandées par Gucci et d’autres marques dans un procès de contrefaçon. Mais l’étude de McCoy montre un lien direct entre le spam en ligne et les banques et elle suggère que ces 3 banques chinoises ont un monopole virtuel sur la réception des paiements pour les contrefaçons en ligne. Aucune de ces banques ’a répondu à ces accusations.

    Couper le Spam à la source

    La campagne de McCoy est inspirée par une étude fondamentale de 2011 sur l’économie du spam. Cette étude avait découvert que 95 % des revenus du Spam passaient uniquement par 3 banques en Azerbaijan, au Danemark et dans les Antilles. Ces efforts servent à détruire le principal pilier du spam, à savoir, le paiement via une carte de crédit avec l’argent qui atterrit sur un compte bancaire appartenant au contrefacteur.

    Et le Spam ’est plus uniquement des messages indésirables. On a des piratages de site pour injecter des liens de Spam sans oublier une inondation de Spam sur WhatsApp et iMessage. Les criminels utilisent toutes les tactiques imaginables pour classer leurs sites malveillants dans les premiers résultats des moteurs de recherche. McCoy a créé un logiciel qui rassemble les spams de produits contrefaits qui proviennent de la même personne et le logiciel identifie le mode de paiement utilisé. Il utilise ensuite les règles anti-fraude de Visa pour frapper le Spammeur là où ça fait mal. Si Visa rapporte correctement une transaction liée à un produit contrefait, alors la banque, qui a reçu l’argent, doit payer une amende qui peut atteindre des sommets.

    Nous commençons à les blesser puisqu’il y a un effet considérable sur leurs ventes selon McCoy. Lui et son équipe vont continuer le projet. Cela pourrait supprimer le spam à la source plutôt que de le cacher simplement avec des filtres dans les messageries. Si on supprime la rentabilité du spam, alors on peut inciter les Spammeurs à abandonner. Et cela pourrait fonctionner. Le fait de créer un compte de carte de crédit et un compte bancaire est relativement couteux selon Tyler Moore, professeur adjoint de la cybersécurité à l’université de Tulsa. Et les contrefacteurs doivent centraliser leurs paiements pour des raisons d’efficacité. Ils préfèrent choisir un seul établissement financier et cette centralisation peut leur être fatale.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *