Google bannit les publicités sur les prêts sur salaire


  • FrançaisFrançais

  • A partir du 13 juin 2016, Google va bannir les publicités concernant les publicité sur salaire pour sa plateforme Adsense et Adwords. C’est une sacré démarche et pour une fois, on apprécie l’initiative de Google.


    Google interdit les publicités concernant les prêts sur salaire

    Pour Google, l’interdiction de ces publicités sur les prêts sur salaire relève du bon sens, car ils font partie des pratiques prédatrices des instituts financiers. Comme son nom l’indique, un prêt sur salaire vous permet d’emprunter de l’argent sur votre prochain salaire. Le souci, selon Google, est que quelqu’un qui soit obligé d’emprunter sur le salaire, est déjà quelqu’un de vulnérable et cela va le conduire à une spirale qui va le mener au surendettement.

    De plus, Google estime que les taux d’intérêt des prêts sur salaire sont effarant puisqu’ils peuvent atteindre les 36 %.  Selon Google, les prêts sur salaire sont ceux qui enregistrent le plus de défauts de paiement. Au delà d’une simple interdiction de publicité, cette décision de Google montre que l’entreprise n’hésite pas à intervenir sur de sujets sensibles de la société. Malheureusement, Google va continuer à autoriser les autres abominations financières telles que les crédit renouvelables, le prêt relais et les autres joyeusetés des banques pour piéger définitivement les personnes dans leur système inique et tyrannique.

    Source : Google

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *