Le Maroc interdit de partager les journaux en papier


  • FrançaisFrançais

  • La presse papier va mal. C’est une évidence dans de nombreux pays. Et la presse papier utilisent des techniques tellement ridicules qu’on se dit que les propriétaires des journaux n’ont plus toute leur tête et qu’il faudrait les interner pour de bon. Le Maroc vient d’interdire le partage des journaux en papier dans les cafés et restaurants, car cela provoque des pertes.


    Le Maroc interdit de partager les journaux en papier dans les cafés et les restaurants.

    La presse papier est condamné à disparaitre. Et les groupes tentent de survivre par tous les moyens. Etant donné que les médias ne sont pas capables de comprendre que la perte d’audience vient de la perte de confiance, ils utilisent des boucs émissaires pour justifier leur déclin. On a la taxe Google pour l’Europe, l’Espagne a fait le forcing dans News et Google a simplement fermé le service.

    La presse que les services d’agrégation paient pour faire des liens et des paragraphes. Les initiatives sont  nombreuses, mais elles se démarquent par leur ridicule et leur incompétence. Mais le vient de pousser la barre jusqu’au sommet de la débilité et on se demande si quelqu’un pourra faire mieux. Le vient d’interdire le partage de la presse papier dans les endroits publics. Vous achetez un journal en papier, vous l’avez lu et vous le donnez à quelqu’un d’autre ou vous le laissez sur la table d’un restaurant. Et bien, c’est désormais interdit au Maroc, car un groupe d’éditeurs de journaux estime que cette pratique provoque une perte de 150 millions d’euros chaque année.

    Cette interdiction a été mise en place par le Ministre des télécommunications, Mustapha Khalfi. Ce dernier va également augmenter les subventions et va convaincre le public d’acheter les journaux en papier. Mustapha Khalfi était le rédacteur en chef d’un quotidien marocain avant de devenir ministre. Il fallait le dire tout  de suite, Mustapha, que tu voulais aider tes copains au lieu de voter une interdiction qui fait la risée du sur le plan international.

    Mais il a raison. Et on peut même aller plus loin. On recommande d’interdire les DVD et les Blu Ray et forcer les gens à acheter du VHS. Il faut également interdire le MP3 et les Smartphones et forcer les gens à acheter les cassettes à bande. Enfin, le plus grand ennemi de la presse étant internet, il faut aussi l’interdire pour que les gens s’informent uniquement via la  presse aux ordres du gouvernement.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    2 réponses

    1. ma'arif dit :

      IL faut peut être aussi interdire de prêter le saint coran à son voisin dans la mosquée.On peut aller loin quand on ne voit que le bout de son nez.

    2. 150 milliard de centimes / pas d’euros 🙂
      je déteste les journeaux !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *