Twitterfeed ferme ses portes


  • FrançaisFrançais

  • Le service Twitterfeed fermera définitivement ses portes à partir du 30 octobre 2016. Les utilisateurs sont invité à partir sur Buffer ou Dlvr.it.


    Twitterfeed fermera ses portes le 30 octobre 2016

    Twitterfeed était sans doute l’un des services de publication automatique les plus anciens du secteur. Il est apparu quelques mois après le lancement de Twitter et il a proposé une stabilité remarquable pendant toutes ces années. Twitterfeed permettait de publier automatiquement des flux RSS sur Twitter, Facebook ou Linkedin. Le service fonctionnait à merveille et on pouvait publier sur une page Facebook comme sur une page d’entreprise Linkedin.

    Mais Twitterfeed a envoyé un mail à ses utilisateurs qu’il fermait définitivement ses portes à partir du 30 octobre 2016. Il invite ses utilisateurs à migrer sous Buffer ou Dvlr.it. Il est dommage qu’un tel service disparaisse, mais on peut penser qu’il n’est plus aussi populaire qu’auparavant. Les utilisateurs ont beaucoup de choix sans oublier le cout nécessaire pour maintenir ce type de service. Mais on appréciait énormément Twitterfeed, car nous l’utilisions depuis des années et jamais, il ne nous avait envoyé un mail de spam ou une incitation pourrie. Un exploit par les temps qui courent. Dans le cas Buffer, on vous demande un abonnement payant pour une simple publication de flux RSS. Dvlr.it semble être une alternative moins dégueulasse puisqu’il offre un quota gratuit.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *