Twitch : La surveillance hors limite

Twitch vient de décider que vous devez bien vous comporter, même en dehors de la plateforme sinon vous pourriez être ban. Même avec son génie dystopique, Orwell n’avait pas osé l’imaginer, mais Amazon l’a fait.



J’ai déjà écrit deux analyses sur Twitch, plateforme de streaming et du comportement qu’elle engendre chez les streamers. Dans la première analyse, j’abordais l’entre-soi et l’hypocrisie des streamers dont les codes de classe imitaient énormément ceux de la classe dominante et bourgeoise avec un entrisme absolu, qui permet à n’importe quelle freluquet ou bonniche de se faire une place devant les webcams.

La seconde analyse portait un regard sur le travail même du streamer dont les conditions étaient telles qu’elles étaient pires que le travail à l’usine avec le pointage systématique pour ne pas perdre des abonnés, enchainer des heures de live en s’enchainant à son fauteuil pour divertir une masse décérébrée. On a tous les codes de la télévision qui sont répétés d’où l’intérêt des puissants et de l’oligarchie de débarquer sur la plateforme.

Et les streamers, qui se disent être des « rebelles », sont contents de se mettre à quatre patte, « pipe ou chomage » est une offre qui est héréditaire en Occident.

Mais cette fois, Twitch annonce qu’il pourra sanctionner un streamer pour des comportements illégaux hors de la plateforme. Il faut nuancer, car c’est vraiment les pires comportements qui seront sanctionnés. Mais on retrouve délicieusement le modèle d’Amazon.

Car par exemple, Twitch peut vous bannir parce que vous votez pour le Frexit et que vous l’annoncez publiquement, mais aussi parce que vous promouvez un traitement interdit contre une certaine maladie en France, mais qui autorisé partout dans le monde…

Les critères d’interdiction sont tellement vagues qu’en plus d’être le Youtubeur Disney, on est enchainé à sa condition de streamer, même quand on appuie sur le bouton d’arrêt de son live. Je connais un qui travaillait dans les dépots d’Amazon et il m’avait raconté ses conditions de travail.

Et on est très loin de l’image donnée par des médias gauchistes qui considèrent que les employés sont traités comme des esclaves. C’est bien plus malin, c’est comme une couverture avec des épines. Vous êtes au chaud, mais vous ne pouvez pas bouger. Les employés ont plein de petites attentions, mais l’entreprise et ses contrôles sont centraux dans leur vie. Ils n’ont aucune liberté et elle n’est jamais arrachée de manière brutale ou visible, mais de manière progressive.

Travailler chez Amazon, c’est se faire manger par une plante carnivore dont les sucs anesthésiants sont tellement confortables que vous ne vous rendez pas compte qu’on vous bouffe tout cru . Après son rachat par Twitch, Amazon a mis son empreinte caractéristique dessus et c’est intéressant de voir que les péteux et les pétasses nous disent qu’ils font le de leur passion.

Dans les vidéos de propagande, les employés dans les goulags soviétiques disaient la même chose, mot pour mot.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *