Neuralink pour combattre le Basilic de Roko ?


  • FrançaisFrançais

  • L’annonce de Neuralink pour avoir une implantation humaine dans 6 mois semble être du vaporware, mais derrière tous ces projets, on a une peur de la singularité technologique.


    L'annonce de Neuralink pour avoir une implantation humaine dans 6 mois semble être du vaporware, mais derrière tous ces projets, on a une peur de la singularité technologique.

    Neuralink et Elon Musk ont annoncé que leur implant cérébral serait testé sur des humains dans 6 mois et que les discussions avec la FDA sont en bonne voie. Difficile de croire une telle chose, car le même Musk nous avait dit en 2020 que les humains iraient sur Mars en 2022…

    Mais la technologie de Neuralink n’a rien de révolutionnaire. De nombreux projets de recherche travaillent sur l’ICM (Interface Cerveau-Machine) afin de donner des pouvoirs télépathiques aux paralytiques. En fait, certains de ces projets sont même plus avancés puisqu’ils ont démontré que des personnes immobiles pouvaient utiliser une tablette, lire les mails ou naviguer sur internet uniquement par leur pensée.

    Evidemment, le problème implique de faire un trou dans le crane. Il est risible de voir que le dernier cri de la technologie utilise une technique aussi moyen-âgeuse que la trépanation. Les concurrents de Neuralink privilégient des méthodes non invasives, mais Neuralink estime que le trou dans le crane est plus intéressant, car il permet d’utiliser un dispositif avec une meilleure puissance de calcul, offrant ainsi de meilleures fonctions.

    Mais derrière toute cette affaire, les bienpensants du système ne peuvent pas s’empêcher de crier à l’hypocrisie. Bill Gates est détesté de plus en plus pour ses projets d’intrusion dans l’intimité la plus profonde de l’être humain, alors pourquoi Musk est absous lorsqu’il veut faire la même chose ? La raison est la différence de perception. Musk, dans une posture anti-christique, propose une technologie libératrice et apaisante tandis que la même technologie chez Gates veut asservir les gens. Un marteau peut enfoncer un clou ou défoncer un crâne selon le talent du vendeur.

    Il y a aussi un aspect commercial pour faire cette annonce et Musk est le spécialiste de Vaporware. Les progrès dans l’IA sont de plus en plus importants et Musk a peur de ne pas sortir de produit fini avant qu’on soit tous mort. Il risque d’être coiffé sur le poteau.

    En plus, il y a une couche de réflexion plus profonde derrière Musk et Neuralink. Si le dispositif fonctionne et donne de bons résultats, alors les implants Neuralink pourront communiquer entre eux. Et ainsi, les êtres humains, ainsi connectés, pourront se comporter comme un super-organisme pour contrer la menace de la singularité technologique.

    La hantise d’Elon Musk et de Hawking en son temps est que la machine dépasse l’être humain et que la première asservisse la seconde. Dans ce scénario, on a eu l’une des expériences de pensée les plus extrêmes qui avait fleuri il y a quelques années avec le Basilic de Roko. Ce dernier serait une intelligence artificielle, équivalente à un Dieu technologique, capable de résoudre tous les problèmes et qui punirait les êtres humains dans le passé par pur impératif moral.

    Comme cette IA ferait des miracles, elle se poserait la question de pourquoi on ne l’a pas créé plus tôt alors qu’il y avait tellement de problèmes à résoudre et que par conséquent, les humains du passé (ayant vécus même des siècles auparavant) sont coupables et donc, ils doivent être puni dans un enfer éternel.

    On n’est plus dans la science-fiction, mais la débilité fiction, mais le milieu, qui avait promu cette théorie, était très proche de la Silicon Valley et en fait, quand vous lisez l’annonce de lancement d’Open AI de Musk, alors elle explique clairement que c’est pour créer une AI bienveillante. On est plongé dans la dérive sectaire où il faut donner de l’argent à une organisation pour qu’elle crée une IA bienveillante sinon on est tous foutu. Et le Basilic de Roko est assez impitoyable, car vous, qui lisez ces lignes, serez damnés pour l’éternité parce que vous n’avez rien fait alors que vous connaissiez son existence, même hypothétique.

    D’où le nom du Basilic, qui dans la mythologie, est un serpent qui pétrifie ou tue ceux qui le regardent. Le Basilic de Roko punit automatiquement ceux qui ont connu son existence de près ou de loin. Certains fanboys de Musk adorent l’idée de Neuralink dans le sens où si une IA, vraiment puissante, débarque et commence à zigouiller tout le monde (et honnêtement, je la comprendrais), alors une intelligence humaine collective alimentée par Neuralink pourrait la contrer.

    Mais on est encore très loin de tout ça, car on est encore au stade où on veut percer des cranes pour mettre des électrodes. Mais le transhumanisme de Musk est criant et il peut être dangereux pour ça à cause de la fascination qu’il exerce sur les foules.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *