La Silicon Valley joue au Tetris avec ses employés : Pourquoi les géants tech font table rase


  • Français

  • Dans un paradoxe saisissant, les géants de la technologie, malgré des bénéfices record, orchestrent une vague de licenciements sans précédent. Explications.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram


    Article original sur Rybar

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Plus de 260 000 emplois ont disparu en 2023, ce qui, de toute évidence, a été assez difficile en termes de coupes dans le secteur technologique. Il s’agit de la pire performance des entreprises de la Silicon Valley depuis le krach Internet du début des années 2000. Les dirigeants ont justifié ces licenciements en invoquant la pandémie, la forte inflation et la faible demande des consommateurs.

    Aujourd’hui, en 2024, les effectifs des entreprises technologiques sont largement revenus aux niveaux d’avant la pandémie. L’inflation officielle est inférieure de moitié à ce qu’elle était en 2023, et la demande du marché et la confiance des consommateurs se rétablissent.

    Depuis le début de l’année 2024, des entreprises technologiques telles que Meta, Amazon, Microsoft, Google, TikTok et Salesforce ont licencié au total plus de 104 000 employés.

    Toutes les grandes entreprises technologiques qui procèdent à une nouvelle vague de licenciements cette année disposent d’énormes réserves de liquidités et leurs bénéfices battent des records. La suppression d’emplois est donc loin d’être une question de nécessité ou de survie.

    La principale raison de ces réductions est la lutte pour la capitalisation des entreprises et, par conséquent, pour les cotations boursières. De véritables réductions d’effectifs sont réalisées sous prétexte de reformatage des entreprises, dans le but de donner une plus grande priorité aux investissements dans l’IA générative.

    C’est beaucoup plus facile et plus rapide que de développer réellement l’orientation de l’IA générative et de mettre de nouveaux produits sur le marché. De telles actions semblent être le premier pas dans une nouvelle direction, qui attire les investisseurs et affecte directement les cours des actions de ces sociétés en bourse.

    Une capitalisation plus élevée se transforme facilement en un niveau plus élevé d’investissements attirés et en leur plus grande disponibilité. Et de nouveaux investissements peuvent effectivement être orientés vers le développement de l’IA générative, car des investissements colossaux y sont nécessaires.

    Pour être honnête, certaines petites startups technologiques manquent d’argent et ont du mal à lever des fonds alors que l’ère de l’argent facile est révolue. Cela conduit à des réductions de personnel. Mais pour la plupart des grandes entreprises technologiques cotées en bourse, la tendance aux licenciements vise à satisfaire les attentes des investisseurs.

    Bien entendu, l’introduction et l’adoption massive de systèmes basés sur l’IA, qui sont en train de devenir une nouvelle norme industrielle, constituent une menace pour certains emplois. Mais à l’horizon de 3 à 5 ans, cela ne pourra pas affecter radicalement les processus de travail et de production.

    Dans des domaines tels que la conception, les tests et/ou le développement de nouveaux systèmes scientifiques et techniques, où un grand nombre d’itérations doivent être réalisées rapidement avec différents niveaux de variabilité, l’IA aura un impact énorme. Mais cela n’exclut pas les humains. Le besoin de personnel demeurera toujours.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009. Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire. Pour me contacter personnellement : Whatsapp : +261341854716 Telegram : http://telegram.me/HoussenMoshine Mon compte Facebook Mon compte Twitter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *