Instagram et le Machine Learning peuvent prédire les prochains mannequins de mode



Un algorithme de et Instagram peuvent prédire les visages des mannequins qui rencontreront le succès.

Les marques ont vraiment dû mal à choisir les mannequins qui les représenteront. Le directeur de casting devra sélectionner des femmes et des hommes dans une base de données contenant des milliers de personnes sans oublier les publications sur les réseaux sociaux et les présentations des top-modèles par les agences. Et aujourd’hui, le choix d’une est très difficile, car les médias sociaux influencent énormément la carrière de ces femmes. Certains visages sont plus populaires que d’autres et cela implique que les agences peuvent utiliser d’anciennes données, portant sur les visages qui ont rencontré le succès, pour prendre leur décision. Et cela pose une question intéressante : En fournissant la même information, est-ce qu’un algorithme de Machine Learning peut choisir et prédire les modèles qui défileront dans les prochains défilés ?

Les facteurs de la réussite des mannequins

Aujourd’hui, on a une réponse grâce aux travaux de Jaehyuk Park et ses collègues de l’université d’Indiana à Bloommington. Ces chercheurs ont utilisé un algorithme de Machine Learning [cite source=’arxiv’]arXiv:1508.04185[/cite] pour détecter les facteurs qui correspondent avec le succès des futurs mannequins. Et leur algorithme devient de plus en plus précis lorsqu’il prend en compte les réseaux sociaux, notamment Instagram.

L’équipe a commencé par télécharger des données associées à 431 femmes mannequins qui étaient listées comme de nouveaux visages dans le Fashion Model Directory. Le Fashion Model Directory est une référence dans le mannequinat, car il offre de nombreux détails sur les modèles. On a le nom, le poids, la hauteur, le tour de hanche et de poitrine, la taille des vêtements, etc. Ce n’est pas une surprise, mais ces données ont montré que ces femmes sont plus grandes et plus minces que la majorité de la population. Le Fashion Model Directory liste aussi chaque modèle comme faisant partie d’une agence réputée et ses expériences telles que la couverture d’un magazine et le nombre de défilés de .

Étant de nouveaux visages, ces mannequins avaient une expérience très limitée. La moyenne est une apparition sur 3,25 défilés de mode pendant les semaines de mode de septembre 2014 à New York, Londres, Paris et Milan. Ce chiffre est décevant, car la majorité n’a pas fait un seul défilé pendant ces semaines et seuls 24 % ont fait un ou plus. L’équipe a aussi collecté les données concernant la présence de ces modèles sur Instagram qui est sans doute le réseau social le plus important dans le monde de la mode. Ils ont trouvé que seuls 60 % avaient un compte Instagram comparé avec celles des agences réputées. Park et ses collègues ont collecté toutes les publications de réseaux sociaux en 3 mois qui vont jusqu’en septembre 2014. La collecte concernait les métadonnées telles que les commentaires et les Likes. Les chercheurs ont même calculé le sentiment positif ou négatif des commentaires.

Ayant toutes ces données en main, ils ont utilisé plusieurs algorithmes de Machine Learning pour trouver des corrélations entre les mannequins qui avaient eu des défilés et celles qui n’avaient rien eu. Et les résultats sont plutôt intéressants. Par exemple, les grandes mannequins sont plus populaires et chaque centimètre supplémentaire double leur chance de marcher sur un défilé. Mais le facteur le plus important est d’être présent dans les Books des agences réputées. Des facteurs tels que des vêtements amples, les hanches ou la taille des chaussures n’ont aucun impact sur le succès. Même le tour de poitrine n’a aucune influence sur le succès d’une mannequin.

Les médias sociaux tels qu’Instagram influencent la carrière d’un modèle. Des commentaires élevés augmentent les chances d’une mannequin de faire un défilé de mode, mais étrangement, un nombre élevé de Likes diminue ses chances de 10 %.

La prévision des prochaines mannequins qui rencontreront le succès

Jusqu’à maintenant, le Machine Learning a permis de comprendre les différents facteurs du succès, mais est-ce qu’il peut prédire les mannequins qui rencontreront le succès à l’avenir ? Les chercheurs ont voulu prédire le succès des mannequins pour les défilés de février et de mars 2015. Ils ont de nouveau utilisé les données de Fashion Model Directory pour trouver de nouveaux visages avec ces défilés et ils ont téléchargé les données de 15 femmes avec les informations de leur Instagram. Finalement, ils ont utilisé leurs algorithmes de Machine Learning pour prédire les femmes qui défileront sous les projecteurs.

Le meilleur algorithme a correctement identifié 6 des 8 modèles populaires et les prévisions se sont bien réalisées. La plupart des modèles dans la liste proposée par l’intelligence artificielle ont rencontré du succès dans les défilés. L’équipe a aussi analysé les facteurs les plus importants dans ces prévisions et la présence dans les médias sociaux est un facteur crucial comparé au fait d’être avec une agence réputée ou même des normes esthétiques définies par le secteur de la mode. Mais cette prévision a une grande faiblesse dans la mesure où elle n’a concerné que 15 femmes. Les chercheurs vont utiliser une plus grande quantité de données à l’avenir.

De plus, les mannequins pourront arguer que les défilés ne se ressemblent pas. Des défilés pour la marque Hermès ou Channel bénéficient d’une aura particulière, mais les chercheurs ont estimé qu’ils pourront l’intégrer dans la prochaine version de leur Machine Learning. Une troisième limitation est que cela concernait uniquement les femmes à cause du manque de données sur les hommes.

Mais Park et ses collègues ont quand même réussi un exploit pour mettre de la lumière sur une industrie qui est largement opaque. Cela permet d’avoir des informations sur le succès ou l’échec d’un individu dans un secteur, car on peut modifier ce Machine Learning sur d’autres secteurs. Certains disent que le monde de la mode est plus impitoyable que celui des gangs. On a généralement une seule gagnante tandis que les perdants retournent à la maison. Dans une industrie qui est gouvernée par un instinct de survie féroce, il est crucial de comprendre la différence entre le fait de défiler dans un événement prestigieux ou non. Et une concurrence aussi sauvage qu’acharnée implique que même des petits avantages peuvent être amplifiés. En fait, l’avantage peut être tellement minimal qu’il peut consister simplement à avoir un compte Instagram pour avoir une chance d’apparaitre dans les prochains défilés.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *