WhatsApp ne supportera plus Blackberry OS, Windows Phone et Symbian à la fin de 2016


  • FrançaisFrançais

  • WhatsApp vient d’annoncer qu’il ne supportera plus Blackberry Os, Windows Phone, Android 2.1 et 2.2 et Symbian à la fin de 2016. Une décision logique pour certains, mais à contresens de la philosophie de WhatsApp depuis sa création. L’infection Facebook continue de saper la messagerie.


    WhatsApp ne supportera plus Windows Phone 7.1, Blackberry, Android 2.1 et 2.2 et Symbian S40 et S60 à la fin de 2016.

    WhatsApp a annoncé qu’il ne supportera plus plusieurs plateformes à la fin de 2016. On peut citer Windows Phone 7.1, Blackberry, 2.1 et 2.2 et Symbian S60 et S40. Selon WhatsApp, les utilisateurs basculent de plus en plus sur et iOS et les anciennes plateformes ne sont plus supportés depuis longtemps. WhatsApp veut se recentrer sur les principales versions qui sont Android, iOS et les récentes versions de Windows Phone et sans doute un Windows 10 Mobile.

    C’est une décision qui est le contraire de la philosophie. WhatsApp est devenu populaire parce qu’il était disponible sur toutes les plateformes même si elles sont minimales en termes de part de marché. WhatsApp proposait son application dans la plateforme utilisée par l’utilisateur et il ne les forçait pas à basculer sur tel ou tel système. C’est une décision qui montre l’influence grandissante de Facebook et on risque de voir WhatsApp qui va se transformer progressivement en Facebook Messenger. L’abandon de l’abonnement payant est un signe que les publicités ou une autre forme d’exploitation des données de l’utilisateur va débarquer dans les mois à venir.

    Même si des anciennes versions de Symbian, Windows Phone, Blackberry ne sont plus utilisés, les téléphones qui les utilisent sont toujours en circulation et cela pénalise les utilisateurs. Si vous commencez à forcer l’utilisateur à choisir un système précis, alors vous êtes déjà dans une pente glissante. WhatsApp devrait se poser la question sur pourquoi les autres messageries n’ont jamais réussi dans les pays où il caracole en tête. C’est parce que ces messageries n’ont jamais proposé de versions pour les systèmes qui sont majoritaires dans ces pays. En supprimant le support, WhatsApp se tire une balle dans le pied en bloquant l’arrivée de nouveaux utilisateurs.

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

    Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

    Pour me contacter personnellement :

    Pas de réponses

    1. lola dit :

      Ceci dit, ça ne me gène pas plus que ça. Mes contacts ont BBM ou Telegram qui sont plus complets et surtout sécurisés au contraire de What’s APP que Facebook détient. Une belle merde que 900 millions d’utilisateurs utilisent. Sont)ils si naifs que ça?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *