Le Vouivria damparisensis, un parent éloigné du brachiosaure

Les chercheurs rapportent la découverte du fossile du Vouivria damparisensis qui est un parent éloigné des brachiosaures et qui fait partie des titanosauriformes.


Illustration d'artiste du Vouivria damparisensis - Crédit : Imperial College London/ Chase Stone
Illustration d'artiste du Vouivria damparisensis - Crédit : Imperial College London/ Chase Stone

Les scientifiques ont réexaminé un qui se trouvait dans un musée et ils ont découvert que c’est le premier membre connu de la famille des dinosaures . Le fossile, que les chercheurs de l’Imperial College de Londres et leurs collègues en Europe ont nommé damparisensis, a été identifié comme un sauropode dans la lignée des brachiosaures.

Les chercheurs suggèrent que l’âge de Vouivria est d’environ 160 millions d’années ce qui en fait le pus vieux fossile connu de la famille des dinosaures titanosauriformes. Les titanosauriformes comprennent des dinosaures connus comme le Brachiosaure. Quand le fossile a été découvert en France dans les années 1930, son espèce n’a pas été identifiée et jusqu’à présent, elle a été largement ignorée dans la littérature scientifique.

La nouvelle analyse du fossile indique que le Vouivria est mort à un âge précoce. Il pesait environ 15 tonnes et il faisait plus de 15 mètres de long. Il avait un long cou avec un angle de 45 degrés, une longue queue et 4 jambes de longueur égale. Le Vouivria mangeait principalement des plantes.

Le Dr Philip Mannion du Département des Sciences de la Terre et de l’Ingénierie à l’Imperial College de Londres et auteur principal de l’étude a déclaré : Le Vouivria aurait été un herbivore et il mangeait des fougères et des conifères. Cette créature vivait dans le Jurassique tardif, il y a environ 160 millions d’années, à l’époque où l’Europe était une série d’îles. Nous ignorons la cause de la mort de cette créature, mais nous fournissons des preuves importantes pour nous aider à comprendre l’évolution des sauropodes de type brachiosaure. Ce dinosaure appartenait à un groupe plus large connu comme les titanosauriformes.

Les titanosauriformes étaient un groupe diversifié de dinosaures sauropodes et ils sont parmi les plus grandes créatures ayant jamais vécues sur terre. Ils vivaient pendant le Jurassique tardif jusqu’à la fin du Crétacé pendant l’extinction de masse lorsqu’un astéroïde a exterminé une grande partie de la vie sur terre.

L’absence de registre fossile augmente la difficulté de comprendre l’évolution précoce des titanosauriformes et leur répartition à travers la planète. La ré-classification du Vouivria comme titanosauriforme précoce permettra aux scientifiques de comprendre la propagation de ces créatures pendant la période du Crétacé précoce il y a environ 145 millions à 100 millions d’années.

L’intégration du Vouivria dans une analyse des relations évolutives des sauropodes montre que, pendant la période du Crétacé précoce, les brachiosaures se trouvaient principalement en Afrique et aux États-Unis, mais qu’ils avaient disparu en Europe.

Dans le passé, les scientifiques avaient suggéré la présence d’un autre dinosaure sauropode dans la lignée des brachiosaures connus comme le Padillasaurus qui aurait vécu en Amérique du Sud au début du Crétacé. Cependant, l’intégration du Vouivria dans la chronologie fossile suggère que le Padillasaurus n’était pas un brachiosaure et que ce groupe ne s’est pas propagé jusqu’à l’Amérique du Sud.

Le fossile de Vouivria a été découvert à l’origine par des paléontologues dans le village de dans le département du Jura dans l’est de la France en 1934. Depuis cette époque, il a été préservé au Musée National d’Histoire naturelle à Paris. Les scientifiques l’ont mentionné brièvement dans des études dans les années 1930 et 1940, mais il n’a jamais été reconnu comme une espèce distincte. Il a été largement ignoré dans la littérature où on le connaissait principalement comme le dinosaure Damparis.

Désormais, une analyse plus approfondie du fossile permet également aux scientifiques de comprendre l’environnement où le Vouivria est mort. Les chercheurs estiment que le Vouivria est mort dans un environnement côtier pendant le déclin du niveau de la mer en Europe avant d’être enterré lorsque le niveau de la mer est remonté. Quand le fossile a été découvert dans des roches originaires d’un environnement côtier, les chercheurs ont suggéré que sa carcasse s’est retrouvée dans la mer, car les sauropodes étaient des animaux qui vivaient sur terre.

L’examen de Vouivria par l’équipe, combiné à une analyse des roches dans lesquelles il était encastré, fournit une preuve que ce n’était pas le cas. Le nom de Vouivria est dérivé de l’ancien mot français “vouivre” qui vient du latin “vipera” qui signifie “vipère”. En , la région dans laquelle le spécimen a été découvert, “la vouivre” est un reptile ailé dans les légendes locales. Le nom de l’espèce damparisensis se réfère au village de Damparis où on a trouvé le fossile.

Actuellement, on connait peu de choses sur les titanosauriformes du Crétacé supérieur par rapport à leurs proches dans le Jurassique tardif. Ainsi, la prochaine étape pour les chercheurs est de développer leur analyse des relations évolutives de toutes les espèces du groupe titanosauriforme.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *