Auteur : Houssen Moshinaly

Les Ig Nobel 2018 ont été annoncés. On a le meilleur du pire de la recherche scientifique. Entre l'utilisation de montagnes russes pour faire passer des calculs rénaux, l'utilisation de poupée vaudou contre son patron abusif ou que les humains ont la fâcheuse tendance d'imiter des chimpanzés. 0

Ig Nobel 2018 : Des poupées vaudou, l’inutilité du cannibalisme ou des calculs rénaux dans des montagnes russes

Les Ig Nobel 2018 ont été annoncés. On a le meilleur du pire de la recherche scientifique. Entre l’utilisation de montagnes russes pour faire passer des calculs rénaux, l’utilisation de poupée vaudou contre son patron abusif ou que les humains ont la fâcheuse tendance d’imiter des chimpanzés.

La grotte indienne Mawmluh abrite la stalagmite de référence pour l’âge nouvellement nommé Meghalayen Crédit : Abhijeet Khedgikar/Shutterstock.com 0

Bienvenue dans l’âge Meghalayen

Depuis l’été 2018, nous sommes désormais entrés dans l’âge Meghalayen. C’est le plus récent des âges qui fait partie de l’époque de l’Holocène. Une occasion de revenir sur la classification des différentes périodes géologiques et pourquoi l’Anthropocène pose un véritable problème dans sa classification.

Les humains cataloguent toutes les espèces qu'ils trouvent. Cela dure depuis des siècles. Mais en réalité, cet effort nous a permis seulement de connaitre le millième du 1 % de toutes les espèces de la planète. Selon les estimations, il y aurait plus d'espèces microbiennes que d'étoiles dans l'univers. 0

Il existe plus d’espèces microbiennes que d’étoiles dans l’univers

Les humains cataloguent toutes les espèces qu’ils trouvent. Cela dure depuis des siècles. Mais en réalité, cet effort nous a permis seulement de connaitre le millième du 1 % de toutes les espèces de la planète. Selon les estimations, il y aurait plus d’espèces microbiennes que d’étoiles dans l’univers.

On voit beaucoup d'annonces sur les effets bénéfiques des probiotiques. Mais 2 recherches montrent que c'est plus nuancé. Des probiotiques standardisés n'ont quasiment aucun impact sur le microbiome alors que c'est l'objectif principal. La colonisation bactérienne reste un traitement thérapeutique, mais il faut l'adapter à chaque personne. 0

Les probiotiques, inefficaces dans la plupart des cas

On voit beaucoup d’annonces sur les effets bénéfiques des probiotiques. Mais 2 recherches montrent que c’est plus nuancé. Des probiotiques standardisés n’ont quasiment aucun impact sur le microbiome alors que c’est l’objectif principal. La colonisation bactérienne reste un traitement thérapeutique, mais il faut l’adapter à chaque personne.