147 morts dans une prise d’otage à l’université kenyane de Garissa



prise-otage-universite-garissa

Au moins 147 morts et 80 blessés dans une prise d’otage à l’université Garissa au nord est du . Des terroristes du mouvement somalien Shebab ont fait irruption dans les locaux de l’université en tirant sans aucune distinction. D’autres rapports contradictoires disent que les terroristes ont épargné les étudiants musulmans dans l’école. Le mouvement Shebab était plutôt discret ces derniers temps, mais les récentes attaques en Tunisie les incite à agir pour surfer sur la tendance de déstabilisation qui secoue actuellement l’Afrique. Il est intéressant de noter que les attaques terrroristes visent principalement les pays qui ont instaurés un régime démocratique. De là à dire qu’il y a une main invisible qui veut maintenir une instabilité et une crise permanente en Afrique…


(Agence Ecofin) – Des terroristes somaliens shebab ont attaqué ce matin l’Université de Garissa, dans le nord-est du pays, en tirant sur les étudiants et le personnel sans distinction. «Les assaillants ont tiré sans distinction dès qu’ils sont entrés dans l’enceinte de l’université. Et, quand les forces de sécurité sont arrivées, les assaillants se sont repliés vers le campus» a déclaré le chef de la police kényane, Joseph Boinet, à la presse locale.

Les otages musulmans ont été relâchés, les terroristes retenant un nombre encore indéterminé de non-musulmans.

Dans l’après-midi, la police kényane est intervenue pour tenter de libérer près 500 otages. A ce stade, au moins 147 personnes seraient mortes, 280 ont été libérées dont près de 80, blessées, selon les sources locales.

Deux terroristes auraient été neutralisés.

22h : Dans la soirée la police kenyane a déclaré que le bilan final s’élevait à 147 morts dont 4 terroristes.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Boubakar Nguema

Journaliste et réalisateur. Couvre principalement l'actualité africaine et panafricaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *