Mozambique : Niveau terrifiant de la dette publique

Le niveau de la dette publique au Mozambique atteint des niveaux effarants à 120 % du PIB.


Le niveau de la dette publique au Mozambique atteint des niveaux effarants à 120 % du PIB. Le pays risque de ne plus se relever de la crise économique.

(Agence Ecofin) – De 2013 à 2017, la mozambicaine est passée de 40% du PIB, à environ 120%, un niveau effrayant, a révélé dimanche dernier à Cascais, dans la périphérie de la capitale portugaise, Rogério Zandamela (photo), le gouverneur de la Banque centrale du .

Selon lui, une partie de l’augmentation de la dette publique découle d’emprunts non planifiés qui représentent un montant important.

Malgré cela, le gouverneur de Banco de Moçambique, cité par l’agence de presse portugaise Lusa, a déclaré qu’il était confiant en ce qui concerne la capacité du pays à surmonter la crise économique, budgétaire et financière actuelle, sans cacher qu’il y a, toutefois, de nombreux défis à relever.

Au Conseil national des affaires organisé par la Confédération des associations économiques du Mozambique, à Maputo, l’administrateur de Banco de Moçambique, Waldemar de Sousa a déclaré que le rétablissement de la confiance des donateurs et du Fonds monétaire international reste un défi de taille.

«Nous sommes tous impatients de voir ce que sera le résultat de ce dossier de l’audit international sur les dettes, étant donné qu’il est essentiel que nous regagnions le soutien de nos partenaires.», a déclaré l’administrateur, tout en rappelant que le budget de l’Etat mozambicain dépend entre 50% et 60 % de ressources externes.

Le pays d’Afrique australe se remet d’une période économique sombre, marquée essentiellement par la dévaluation du Metical par rapport au dollar américain et la suspension de l’appui budgétaire par les partenaires internationaux, due au scandale des dettes cachées.

Cette année, la Banque centrale prévoit de maintenir l’inflation à 14,5% en hausse de 2 points de pourcentage par rapport à l’an dernier. La croissance économique devrait également progresser en 2017 de 3 ou 4%, selon le régulateur de la politique monétaire.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Boubakar Nguema

Journaliste et réalisateur. Couvre principalement l'actualité africaine et panafricaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *