L’ICANN propose d’aider le Gabon à disposer d’un serveur racine de l’Internet

L’ICANN veut aider le Gabon à héberger un serveur racine d’internet. Le serveur racine d’internet est chargé de la gestion du DNS et il y en a 13 qui sont réparti entre l’Europe et les Etats-Unis. En hébergeant un serveur racine en Afrique, l’ICANN veut créer une meilleure gouvernance d’internet tout en supprimant le cliché que 11 des 13 serveurs racines sont hébergé aux Etats-Unis.


L'ICANN veut aider le Gabon à héberger un serveur racine internet

(Agence Ecofin) – Intervenant le 16 décembre 2015 à Libreville lors de la leçon inaugurale du Salon international de l’Économie numérique et de l’Innovation du (SENIG 2015), Pierre Dandjinou, le vice-président de l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) en charge de l’Afrique, a proposé d’aider le à disposer d’un des serveurs racines de l’Internet.

« Nous savons qu’il y a des pays où l’on peut refuser l’accès à l’Internet. Nous savons qu’il y a des pays qui peuvent mettre en place des protocoles pour diviser l’Internet. Nous devons travailler ensemble. (…) Nous sommes en train de discuter de la gouvernance de l’Internet. C’est très important. Il faut que l’on arrête de dire ’’L’Internet c’est 13 serveurs racines et pourquoi les Etats-Unis en ont 11 à eux seuls’’. La question n’est plus à ce niveau. On peut répliquer aujourd’hui les serveurs racines. Et c’est d’ailleurs l’appel que je fais au Premier ministre. Il faut que nous puissions avoir une copie du serveur racine de l’Internet au Gabon », a proposé Pierre Dandjinou.

D’après le vice-président de l’Icann, cette copie du serveur racine permettra à faire beaucoup de choses. « Je suis prêt à aider pour le travail dans ce sens. C’est donc un message d’espoir pour dire que beaucoup de choses sont possibles. Nous devons travailler et arrêter d’être simplement consommateurs de l’Internet », a déclaré Pierre Dandjinou.

En rappel, l’ICANN est l’organisme international chargé de la gestion de l’adressage sur Internet.

Cette proposition fait partie de plusieurs autres solutions faites lors du SENIG 2015 pour accompagner le Gabon dans sa marche vers la société de l’information. Solutions que le site d’informations Le Nouveau Gabon détaille dans cet article.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Boubakar Nguema

Journaliste et réalisateur. Couvre principalement l'actualité africaine et panafricaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *