ChatGPT n’est ni votre ami, ni votre psy…


  • FrançaisFrançais


  • Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram


    Soyez les bienvenus chers lecteurs et lectrices. Dans un monde où la technologie ne cesse de se développer, les chatbots prennent de plus en plus de place dans nos vies quotidiennes. Toutefois, il est important de remember que ces assistants numériques ne sont pas des amis ni des psy, mais des machines programmées pour des tâches spécifiques.

    Une récente vidéo postée par un YouTuber du nom d’Olivier au cervica, qui jouit d’une grande popularité sur la plateforme avec plus de 50 000 abonnés, a suscité un émoi chez les internautes. En effet, Olivier y aborde ses problèmes personnels et demande des conseils à son chatbot pour surmonter un syndrome de la page blanche.

    Certes, les chatbots peuvent être utiles pour répondre à des questions simples ou pour exécuter certaines tâches. Toutefois, leur fonctionnement est déterminé par une programmation rigide qui ne leur permet pas d’appréhender la complexité des problèmes humains comme les difficultés financières, les problèmes personnels ou encore la solitude. Olivier a clairement exprimé cette limite et a avoué qu’il cherchait même une forme de psychanalyse via son chatbot, ce qui va à l’encontre de sa nature première.

    Les chatbots ne sont pas équipés pour gérer les problèmes émotionnels, de plus, ils ne sont en aucun cas une alternative à une consultation chez un professionnel. Les sujets trop intimes doivent être réservés à un confidant compétent. Les chatbots ne sont pas non plus des amis, encore moins des partenaires de discussion intime.

    Outre leur incapacité à gérer le côté émotionnel des problèmes, les chatbots ne sont pas des machines à penser. Leurs réponses sont déterminées par des algorithmes, qui peuvent être très complexes. Cependant, si la question posée est confuse ou mal formulée, la réponse sera également fausse. En d’autres termes, leur fonctionnement est limité par leur programmation qui ne peut pas s’adapter à une compréhension plus profonde des problèmes humains.

    On assiste aujourd’hui à une forte tendance à l’isolement social dans les sociétés occidentales. De facto, certains internautes se tournent vers les chatbots pour combler ce vide. Toutefois, cette solution ne peut en aucun cas remplacer une véritable interaction humaine, car elle encourage l’isolement, la solitude et les sentiments d’abandon.

    En tant qu’intelligence artificielle, les chatbots ne peuvent offrir qu’un service très limité. L’utilisation des chatbots doit être réservée aux tâches techniques qu’ils peuvent accomplir efficacement. Par exemple, ils peuvent aider à la rédaction de certains textes ou encore à la préparation d’un code informatique.

    En conclusion, les chatbots sont des outils très utiles, mais leur champ d’application est limité. Ils ne remplaceront jamais une véritable interaction humaine, et ne sont en aucun cas une alternative aux professionnels des problèmes émotionnels. Les chatbots ne sont pas non plus des amis ou des psys, et ne peuvent offrir qu’une aide très spécifique pour des tâches techniques prédéfinies. Nous devons apprendre à utiliser ces outils avec parcimonie, en sachant que leur fonctionnement est limité, et en conséquence ne pas placer nos attentes au-delà du champ d’application de ces machines.

    Ceci est une transcription de nos vidéo Youtube, de ce fait, la retranscription sur certains termes et noms peuvent être erronés.

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *