L'Arizona pense qu'on peut inverser les avortements



arizona-avortement

L’Arizona est notre Etat le plus con de la semaine puisqu’il veut que les médecins disent aux femmes qui ont avortés qu’elles peuvent inverser leur .


 

Les médecins en Arizona pourraient être forcés de dire aux femmes que les avortements peuvent être « inversés. » Selon le Washington Post, les législateurs en Arizona viennent de faire passer un projet de loi qui est le dernier en date afin d’interdire aux femmes d’utiliser leur propre assurance santé pour payer leur avortement.

Ce projet de loi est vraiment orwellien puisqu’il force les médecins à donner une légitimité scientifique sur la croyance que les femmes qui avortent regrettent amèrement leur geste et qu’elles peuvent inverser leur avortements par des interventions héroiques de médecins chrétiens.

Ce projet débile de l’Arizona existe depuis décembre lorsqu’un médecin farfelu appelé George Delgado a commencé à prétendre dans les médias qu’on peut inverser les avortements par des médicaments. Une femme qui veut avorter par voie médicale va prendre 2 pilules, à savoir, le mifépristone et le misoprostol. Donc, ce médecin de pacotille estime que si une femme prend la première pilule, mais qu’elle regrette son geste, alors elle peut inverser l’avortement en prenant du progestérone.

Pourquoi c’est une grosse arnaque ?

On peut se demander comment ce médecin pense-t-il faire croire qu’on peut inverser les avortements. Il utilise une vieille technique de diversion. Pour compléter le processus de l’avortement, il faut prendre les 2 pilules sinon cela ne fonctionne pas. De ce fait, ce projet de loi incite simplement ces femmes à ne pas prendre la seconde pilule. Ensuite, on leur vend du progestérone qui est totalement inutile sur le plan médical dans ce domaine particulier. Mais ce médecin George Delgado joue sur l’opacité du traitement, mais également sur l’ignorance médicale du processus d’avortement par les médicaments. En arrêtant de prendre la seconde pilule, vous n’inversez pas l’avortement, mais vous ne terminez pas le processus.

Tout cette loi de merde est juste un prétexte pour donner du grain à moudre aux anti-avortements. En disant : Regardez, la science vous permet d’éviter de commettre un crime. C’est une loi qui joue sur la culpabilité et l’obscurantisme le plus absolu. Par ailleurs, les statistiques en Arizona montre que les femmes qui avortent regrettent rarement leur geste et même si c’était le cas, il suffit qu’elles en parlent à leurs médecins qui va arrêter le traitement.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Madeleine Jussier

Dégoutée du monde, je me concentre sur l'actualité insolite et culturelle. Fan de série et de film et je n'hésite pas à critiquer l'idiotie humaine. Passée par plusieurs journaux de la presse écrite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *