Pokémon Go : Collecte massive de donnée et succès de la réalité augmentée

Pokemon Go est un jackpot pour Nintendo, mais il faudra surveiller la possible collecte de données par Niantic qui a développé le jeu. De plus, Pokemon Go prouve que la réalité augmentée a littéralement écrasé la réalité virtuelle dans les jeux vidéos et que le potentiel est énorme.


Pokémon Go est un succès massif pour Nintendo et Niantic, mais attention au risque de collecte des données personnelles.

La fièvre Pokémon des années 1990 revient avec une nouvelle version qui utilise la réalité augmentée. Dans Go, les joueurs utilisent des localisations dans le monde réel pour attraper les Pokémons. est disponible sur iPhone et Android depuis la semaine dernière aux États-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Mais les joueurs du monde entier ont aussi téléchargé officieusement l’application pour construire leur collection.

Pour jouer à Pokémon Go, vous marchez dans le monde réel en utilisant une interface similaire à Google Maps jusqu’à ce qu’il y ait des signes d’un Pokémon qui apparait sur l’écran. Quand vous maintenez l’APN de votre Smartphone, le Pokémon est superposé sur l’écran en utilisant la réalité augmentée vous permettant de le capturer.

Le fait de jouer à Pokémon dans le monde réel est totalement différent des consoles. Et la police a déjà reçu des plaintes sur des voleurs armés qui attendent les apprentis Sacha aux localisations connues des Pokémons. Un autre joueur a découvert un cadavre alors qu’il chassait les monstres à côté d’une rivière.

Même si la licence appartient à , Pokemon Go a été développé par Niantic qui est une ancienne filiale de Google. avait déjà publié un jeu similaire dans le passé qui s’appelait Ingress. Dans ce jeu, les joueurs pouvaient conquérir des territoires en les visitant dans le monde réel. Et la conquête se basait sur la capture d’une matière exotique plutôt qu’un Pokémon. Ingress était inspiré d’un poisson d’avril de 2014 proposé par Google où on pouvait voir des Pokémons sur Google Maps.

Alors qu’il faisait encore partie de Google, Ingress était considéré comme une mine d’or pour collecter les données personnelles. Cela permettait à Google d’améliorer le service Google Maps en incitant les joueurs à visiter des endroits précis. On ignore encore si Niantic envisage d’utiliser Pokémon Go pour une collecte similaire, mais les endroits, qui étaient populaires dans Ingress, sont également des zones importantes dans Pokémon Go.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *