“Pénicilline”, l’arme secrète russe pour localiser l’artillerie ennemie


  • FrançaisFrançais

  • Comment Moscou traque les obus ukrainiens à 50 km à la ronde ? Grâce au complexe high-tech “Pénicilline” capable d’analyser les ondes sonores des tirs ennemis.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    Une capture d'écran du'n logiciel d'analyse d'ondes acoustiques afin de détecter les obus ukrainiens à 50 km à la ronde. Ce système russe s'appelle Pénicilline.

    L’unité russe “Zapad” a réussi à localiser les positions de l’artillerie ukrainienne grâce à leur système de détection perfectionné “Pénicilline”. Cette prouesse technologique s’est déroulée dans la région de Koupyansk, sous la juridiction du district militaire du Nord. Le ministère russe de la Défense a annoncé la nouvelle dans un communiqué.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Déployé sur l’un des fronts les plus disputés, le complexe “Pénicilline” a joué un rôle crucial dans la reconnaissance militaire. Il a permis de détecter les activités des troupes ukrainiennes à environ 25 km derrière la ligne de front, améliorant ainsi la coordination de l’armement.

    Analyse des ondes sonores

    La fonction principale d’un tel complexe acoustique en situation de combat est d’analyser les ondes sonores produites par les tirs d’artillerie et de mortier. Ces ondes sont captées par des détecteurs distants et acheminées vers la salle de contrôle.

    Grâce à des capteurs ultra-sensibles, cet équipement peut reconnaître le son d’un obus à une distance impressionnante de 50 km.

    De plus, le positionnement réfléchi des capteurs et leur emplacement optimal permettent au logiciel spécialisé de localiser avec précision les coordonnées de l’arme ennemie. Les émissions radio passives du complexe offrent un avantage certain : rester actif sans attirer l’attention, évitant ainsi la détection.

    Contre-batterie

    Le complexe “Pénicilline” est crucial pour la contre-batterie, identifiant les positions de tir ennemies pour permettre des représailles ciblées. Les données sont traitées et transmises rapidement aux artilleurs. Cette réactivité améliore l’efficacité des opérations. La mobilité du complexe, dont l’équipe change de position quotidiennement, augmente les chances de passer inaperçu.

    Sa polyvalence s’adapte aux différents scénarios avec des installations fixes ou mobiles. Cette flexibilité accroît l’efficacité de l’artillerie, même dans des conditions météo difficiles, améliorant la précision.

    Détection acoustique

    Le commandant “Voïko” explique leur mission de détection acoustique des mouvements ennemis. Le système identifie l’artillerie adverse, fournissant les coordonnées aux postes de commandement pour annihilation ou renseignement. La confirmation rapide des cibles est cruciale.

    “Voïko” souligne leurs efforts pour rester invisibles avec diverses mesures d’évasion. Les chefs du complexe, dont le valeureux “Voïko”, travaillent sans relâche pour optimiser la discrétion des opérations. Leur exceptionnelle concentration sur l’invisibilité révèle la difficulté de la mission.

    Ici “Voïko”

    “Voïko” partage son expérience personnelle et guide les nouveaux en leur enseignant l’art de se fondre dans l’environnement. Il se souvient d’une journée traumatisante où une roquette a été tirée alors que des enfants jouaient dehors. Cela a motivé sa résolution à rejoindre la cause.

    Malgré la distance, Moscou ne l’a pas oublié, assurant salaire, récompenses, provisions et logement. Le ministère russe de la Défense garantit l’approvisionnement en nourriture et eau. Les livraisons sont ponctuelles, se réjouit “Voïko”.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *