Interdiction d'un pesticide à l'origine de la disparition des abeilles

Une cour d’appel fédérale a bloqué l’utilisation d’un pesticide concernant ses effets sur les abeilles. Ces dernières années, les colonies d’abeilles se sont effondrées à une vitesse foudroyante aux États-Unis.



Ce tribunal a déclaré que l’agence américaine de la protection de l’ (EPA) n’a pas étudié correctement le pesticide Sulfoxaflor avant d’approuver son utilisation en 2013 sur de nombreux types de graines incluant le citron et le coton. Les études initiales sur le Sulfoxaflor avaient montré que ce pesticide était hautement toxique pour les abeilles et l’EPA aurait dû faire plus de tests. Et étant donné que la situation des abeilles est déjà précaire, l’utilisation du Sulfoxaflor est désormais interdite, car ses bienfaits sont neutralisés par son impact nocif sur l’environnement.

Un porte-parole de l’EPA a déclaré que l’agence prenait note de la décision, mais elle ne ferait pas de commentaire. Le Sulfoxaflor fait partie d’un groupe d’insecticides connu comme les néonicotinoides (NEE-OH-NIC-DUH-NIDES). Les néonicotinoides sont suspectés d’être l’un des facteurs qui ont provoqué l’effondrement des ruches d’abeilles aux États-Unis.

Les abeilles sont essentielles pour polliniser les graines et elles sont le pilier de l’agriculture américaine. Mais un problème a provoqué la disparition de 30 % des ruches d’abeille chaque hiver depuis 2006. Un rapport de l’EPA en 2013 a tenté de noyer le poisson en citant plusieurs facteurs tels que des bactéries, des virus, une faible nutrition, la perte de l’habitat, mais l’agence a été obligée d’admettre que les pesticides ont sans doute joué un rôle important. Les groupes de défense de l’environnement, tel qu’Earthjustice, sont satisfaits de cette décision, mais l’association regrette que ce pesticide ait été approuvé par une agence qui est censée protéger l’environnement et qu’il ait fallu une décision judiciaire pour admettre qu’elle s’était trompée sur toute la ligne.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *