La fin d’Anticor ? Le tribunal administratif annule l’agrément de l’association anticorruption


  • FrançaisFrançais


  • Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    Le tribunal administratif de Paris a annulé l’agrément accordé à l’association Anticor en 2017, lui retirant ainsi la possibilité de se porter partie civile. Anticor dénonce une volonté du pouvoir exécutif de la faire taire.

    L’association Anticor, qui lutte contre la corruption et pour l’éthique en politique, a perdu son agrément lui permettant de se constituer partie civile dans les affaires judiciaires. Le tribunal administratif de Paris a annulé, le 22 juin 2023, la décision du ministère de la Justice qui avait accordé cet agrément à Anticor en 2017.

    Le tribunal a estimé que l’association ne remplissait pas les conditions requises par la loi, notamment celle d’avoir un objet social exclusivement consacré à la lutte contre la corruption. Il a relevé que les statuts d’Anticor mentionnaient également des objectifs plus larges, comme la défense des libertés associatives, la promotion de la démocratie participative ou la protection de l’environnement.

    Le tribunal a également reproché à Anticor de ne pas respecter le caractère transpartisan qu’elle revendique, en constatant que la majorité de ses dirigeants et de ses adhérents étaient issus de la gauche ou de l’écologie politique. Il a jugé que cette situation pouvait porter atteinte à l’impartialité de l’association dans le choix des affaires qu’elle dénonce ou soutient.

    Anticor a annoncé qu’elle allait faire appel de cette décision, qu’elle qualifie d’injuste et de politique. Elle dénonce une volonté du pouvoir exécutif de la faire taire, alors qu’elle est impliquée dans de nombreuses affaires sensibles, comme celle des emplois fictifs du Rassemblement national, celle des sondages de l’Élysée sous Nicolas Sarkozy ou celle des financements libyens de la campagne présidentielle de 2007.

    L’association, fondée en 2002 par l’ancien juge Éric Halphen et la militante Séverine Tessier, revendique plus de 6 500 adhérents et 159 procédures en cours. Elle se finance uniquement par les cotisations et les dons de ses membres, sans recevoir aucune subvention publique. Elle bénéficie du soutien de plusieurs personnalités du monde associatif, médiatique ou culturel, qui ont signé une pétition en sa faveur.

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    1 réponse

    1. Garcia dit :

      La majorité des gens ne se rendent pas compte de ce qui est en train de se passer! Je suis abattue par tout cela. Une nouvelle mesure antidémocratique et ça va passer crème.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *