Mort d’un pompier dans un incendie à Saint-Denis : ce que l’on sait


  • FrançaisFrançais

  • Le ministre de l’Intérieur a rendu hommage au jeune pompier décédé lors d’un feu de parking à Saint-Denis. Aucun lien n’a été établi pour l’instant entre cet incendie et les violences urbaines du week-end.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    Un caporal-chef de 24 ans, membre de la BSPP, est mort dans la nuit de dimanche à lundi après avoir été victime d’un malaise lors d’une intervention sur un feu de parking souterrain à Saint-Denis.

    Un caporal-chef de 24 ans, membre de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), est décédé dans la nuit de dimanche à lundi après avoir été victime d’un malaise lors d’une intervention sur un feu de parking souterrain à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Il s’agit du premier pompier tué en service cette année en France.

    Le drame s’est produit vers 3 heures du matin, rue du Landy, où plusieurs véhicules étaient en flammes dans le sous-sol d’un immeuble de quatre étages. Les pompiers ont procédé à l’évacuation d’une centaine de résidents et ont tenté de maîtriser le sinistre. C’est à ce moment-là que le jeune homme a été retrouvé inconscient par ses collègues, qui lui ont prodigué les premiers secours.

    Transporté en urgence à l’hôpital militaire Percy de Clamart, il n’a pas survécu à ses blessures et a succombé en fin de nuit. Ses causes exactes de décès n’ont pas encore été établies et font l’objet d’une enquête confiée au service départemental de police judiciaire de la Seine-Saint-Denis.

    Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a exprimé sa “profonde tristesse” et ses “condoléances sincères et attristées” à la famille, aux proches et aux camarades du pompier décédé. Il a également salué “le courage et le dévouement” des pompiers de Paris, qui interviennent quotidiennement dans des conditions difficiles.

    Aucun lien n’a été établi pour l’instant entre cet incendie et les violences urbaines qui ont éclaté dans plusieurs villes de France ce week-end, à la suite du match de football entre la France et la Belgique. Selon Libération, cette hypothèse a été relayée par certains médias et internautes sans fondement. Aucun incident n’avait été signalé dans le secteur où les pompiers sont intervenus.

    Ce tragique événement rappelle les risques auxquels sont confrontés les pompiers dans l’exercice de leur métier. Selon le bilan annuel de la sécurité civile, 14 pompiers sont morts en service en 2022, dont 10 lors d’opérations de secours. Le dernier décès remontait au 23 décembre 2022, lorsqu’un pompier volontaire avait été percuté par un véhicule alors qu’il sécurisait une intervention sur l’autoroute A7.

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *