Drame familial dans le Nord : elle tue ses enfants et se jette dans une citerne


  • FrançaisFrançais

  • Une femme de 35 ans a noyé ses deux enfants de 5 et 10 ans à Wargnies-le-Grand, près de la frontière belge. Elle a ensuite tenté de mettre fin à ses jours dans une citerne. Son ex-mari a découvert le drame.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    Une femme de 35 ans a noyé ses deux enfants de 5 et 10 ans à Wargnies-le-Grand, près de la frontière belge. Elle a ensuite tenté de mettre fin à ses jours dans une citerne. Son ex-mari a découvert le drame.

    Deux enfants de 5 et 10 ans ont été retrouvés morts noyés dans la baignoire de leur domicile à Wargnies-le-Grand, près de la frontière belge, vendredi 7 juillet. Leur mère, âgée de 35 ans, est soupçonnée de les avoir tués avant de tenter de se suicider en se jetant dans une citerne. Elle a été hospitalisée dans un état grave.

    Selon les premiers éléments de l’enquête, le couple était en instance de divorce et la mère aurait agi par désespoir. Le père des enfants, qui vivait séparément, a donné l’alerte après avoir reçu un message inquiétant de son ex-compagne. Il s’est rendu sur place avec les gendarmes et les pompiers, qui ont découvert le drame.

    Le parquet d’Avesnes-sur-Helpe a ouvert une enquête pour homicide volontaire sur mineurs de moins de 15 ans et tentative d’homicide volontaire. La mère devra être entendue dès que son état le permettra.

    Wargnies-le-Grand est un village d’environ 1 000 habitants situé dans le département du Nord, en région Hauts-de-France. Il fait partie de la communauté de communes du Pays de Mormal.

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *