Le Quiz du Grenier pendant la TwitchCon 2023, Malaise x 1000 !


  • FrançaisFrançais

  • Il est fascinant de voir le boomerisme mental qui frappe des personnes en temps réel. Et pour ça, il fallait voir le pathétique Quiz du Grenier pendant la TwitchCon 2023.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram


    On dit toujours qu’il faut se retirer au bon moment, c’est valable pour le charnel et le professionnel. Mais certains se raccrochent, car ils n’ont rien d’autre en réserve et ils se dégénèrent tel un arbre flétri qui attend la pluie qui n’arrivera jamais. La TwitchCon est un machin-truc ou des streamers se réunissent, batifollent et font semblant de dire qu’ils s’amusent et que tout cela n’est pas une gigantesque farce de pognon pour un sourire calqué sur des océans de misères.

    Et j’ai eu l’occasion de voir le Quiz du Grenier présenté par JDG et Benzai et je dois dire que le boomer, on en entend beaucoup parler, mais on le voit peu. Et quand on voit la prestation de JDG, alors on a un parfait spécimen qui se boomerisme vue d’oeil. Comme chacun sait, le boomerisme mental se caractérise par le tragi-comique, le malaisant à souhait et considérer qu’on est toujours jeune alors qu’on est davantage proche du cerceuil.

    Et le boomer se caractérise aussi par son mépris et son arrogance. Le Quiz du Grenier va vous poser des questions sur la popculture, genre, c’était quoi la couleur de la culotte de la meuf dans Stargate. On est dans la caricature réelle du Nerd et non seulement, l’animation était médiocre et insipide, mais surtout, on avait une fracture nette entre le présentateur bedonnant, s’essayant à la jeunesse avec des blagues mal placées et un sens du tactile plutôt déplacé et les candidats dont beaucoup étaient jeunes.

    C’est à dire que la totalité des questions n’avaient aucun rapport avec la connaissance des candidats. Ce qui permettait à notre Boomer de se moquer d’eux en disant qu’ils sont trop nuuuullls, walllah ! C’était tellement caricatural que c’en était pathétique. Mais évidemment, ces deux larrons, qui devraient surtout faire autre chose, que des “vidéos drôles sur internet”, étaient surtout là pour les gros chèques de la TwitchCon. Quand le fric commence à manquer et il suffit de voir ce qui est arrivé à Karim Debbache (courage à lui), alors on fouille dans tous les recoins putréfiés d’internet pour se faire des sous.

    Ce type de personne, qui refuse de grandir, est l’incarnation de l’adulescence, un syndrome de Peter Pan dégénéré à l’extrême où on va batifoler avec des gamines de 18 ans parce qu’on ne veut pas incarner le rôle de l’adulte. Si à une époque, JDG était quelqu’un d’intéressant, aujourd’hui, on est surtout triste par ce qu’il est devenu. Il faudrait qu’il fasse attention, c’est comme ça qu’on devient Daniel Cohn Bendit et son amour pour les jardins d’enfants…

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *