Étiqueté : Cas9

Une variante de CRISPR-Cas9 pour traiter épigénétiquement des maladies. L'activation du système améliore la masse musculaire squelettique (en haut) et l'augmentation de la taille des fibres (en bas) dans une souris (droite) avec un groupe de contrôle (gauche) - Crédit : Salk Institute 1

Une modification de CRISPR-Cas9 pour traiter épigénétiquement le diabète, l’insuffisance rénale et la dystrophie musculaire

Une recherche rapporte la modification de la technologie CRISPR-Cas9 pour traiter des maladies comme le diabète, la dystrophie musculaire et l’insuffisance avec une approche épigénétique. Cela signifie qu’on peut influencer l’activité des gènes sans modifier la séquence de l’ADN.

CRISPR-Gold est composé de nanoparticles d'or de 15 nanomètres qui sont combiné dans de l'ADN Thiol. Ensuite, on les hybride avec un seul brin d'ADN donneur, modifiés avec Cas9 et encapsulé par un polymère qui perturbe l'endosome de la cellule - Crédit : Murthy/Conboy/Nature Biomedical Engineering 0

CRISPR-Gold pour traiter des maladies génétiques comme la myopathie de Duchenne

Les chercheurs proposent une nouvelle technique CRISPR appelée CRISPR-Gold dont la particularité est de ne pas utiliser de virus pour délivrer les composants CRISPR nécessaires. Les tests ont montré une amélioration significative de la myopathie de Duchenne chez la souris. La myopathie de Duchenne est une dégénérescence musculaire et CRISPR-GOLD est prometteur pour traiter de nombreuses maladies génétiques.