Étiqueté : Exoplanete

Une paire d'astronomes de l'université Columbia utilisant le télescope spatial Hubble de la NASA et le télescope spatial Kepler ont rassemblé des preuves convaincantes de l'existence d'une lune gravitant autour d'une planète géante gazeuse située à 8 000 années-lumière. Ce serait la première observation d'une exolune. 0

Des preuves convaincantes d’une exolune à 8 000 années-lumière

Une paire d’astronomes de l’université Columbia utilisant le télescope spatial Hubble de la NASA et le télescope spatial Kepler ont rassemblé des preuves convaincantes de l’existence d’une lune gravitant autour d’une planète géante gazeuse située à 8 000 années-lumière. Ce serait la première observation d’une exolune.

Vue d'artiste d'un coucher de soleil sur KELT-9b. L'étoile bleue chaude voisine couvre 35 degrés dans le ciel de la planète, soit environ 70 fois la taille apparente du soleil dans le ciel de la Terre. Sous ce soleil brûlant, l'atmosphère de la planète est suffisamment chaude pour briller dans des tons orange rougeâtre et vaporiser des métaux lourds tels que le fer et le titane - Crédit : Denis Bajram 0

Du fer et du titane sur l’exoplanète KELT-9b

Des chercheurs estiment que l’atmosphère de l’exoplanète KELT-9b possède du titane et du fer. Avec une température de 4 000 degrés Celsius, cette exoplanète a la particularité d’être plus chaude que de nombreuses étoiles.

Les chercheurs rapportent des observations intéressantes sur l'exoplanète GJ436. En premier lieu, c'est un système planétaire totalement inversé (avec une rotation au niveau des poles). Et les calculs montrent l'existence d'une autre exoplanète dans ce système. GJ436 est très étrange, car on l'a surnommé comme la planète chevelue, car elle s'évapore comme une comète à cause de son énorme nuage de gaz. 0

GJ436, l’exoplanète qui ne tournait pas rond

Les chercheurs rapportent des observations intéressantes sur l’exoplanète GJ436. En premier lieu, c’est un système planétaire totalement inversé (avec une rotation au niveau des poles). Et les calculs montrent l’existence d’une autre exoplanète dans ce système. GJ436 est très étrange, car on l’a surnommé comme la planète chevelue, car elle s’évapore comme une comète à cause de son énorme nuage de gaz.

Un monde infernal avec un ciel de titane. C'est le surnom qu'on pourrait donner à l'exoplanète WASP-19b dont l'atmosphère dépasse les 2 000 degrés Celsius et on vient de découvrir que cette exoplanète contient de l'oxyde de titane dans son atmosphère. 0

De l’oxyde de titane sur l’exoplanète WASP-19b

Un monde infernal avec un ciel de titane. C’est le surnom qu’on pourrait donner à l’exoplanète WASP-19b dont l’atmosphère dépasse les 2 000 degrés Celsius et on vient de découvrir que cette exoplanète contient de l’oxyde de titane dans son atmosphère.