Étiqueté : Galaxie

Les astronomes ont découvert des corrélations entre la masse d'un trou noir supermassif au centre d'une galaxie et l'histoire de la formation d'étoiles. Les grandes galaxies, ayant des trous noirs plus grands, ont tendance à arrêter plus rapidement leur formation d'étoiles. 0

Les trous noirs supermassifs contrôlent la formation d’étoiles dans les grandes galaxies

Les astronomes ont découvert des corrélations entre la masse d’un trou noir supermassif au centre d’une galaxie et l’histoire de la formation d’étoiles. Les grandes galaxies, ayant des trous noirs plus grands, ont tendance à arrêter plus rapidement leur formation d’étoiles.

Le Large Millimeter Telescope qui a permis de découvrir cette galaxie située à 12,8 milliards d'année. 1

Découverte d’une galaxie à 12,8 milliards d’années

Les chercheurs rapportent la découverte d’une galaxie, G09 83808, qui se situe à 12,8 milliards d’années et on peut penser que c’est l’une des premières galaxies à se former après le Big Bang. C’est la seconde galaxie la plus lointaine puisqu’on a déjà observé une galaxie à plus de 13,4 milliards d’années.

On pensait que les galaxies actives de type I et II étaient les mêmes et que la différence provenait simplement de l'angle d'observation depuis la Terre. Désormais, une recherche suggère que ces 2 galaxies sont en réalité très différentes, notamment à cause de leurs trous noirs supermassifs. 0

Les galaxies de type I et II sont très différentes à cause de leurs trous noirs

On pensait que les galaxies actives de type I et II étaient les mêmes et que la différence provenait simplement de l’angle d’observation depuis la Terre. Désormais, une recherche suggère que ces 2 galaxies sont en réalité très différentes, notamment à cause de leurs trous noirs supermassifs.

Une équipe internationale d'astronomes, en utilisant le télescope spatial Hubble, a découvert un trou noir supermassif qui aurait été expulsé de son centre galactique (la galaxie 3C186) par des ondes gravitationnelles. C'est la première fois qu'on détecte un trou noir supermassif hors du centre d'une galaxie. 0

Des ondes gravitationnelles expulsent un trou noir supermassif du centre galactique

Une équipe internationale d’astronomes, en utilisant le télescope spatial Hubble, a découvert un trou noir supermassif qui aurait été expulsé de son centre galactique (la galaxie 3C186) par des ondes gravitationnelles. C’est la première fois qu’on détecte un trou noir supermassif hors du centre d’une galaxie.

De nouvelles observations des galaxies au début de l'univers suggèrent qu'elles avaient très peu de matière noire et cela contredit totalement avec les observations sur cette matière sombre concernant les galaxies actuelles. À chaque nouvelle observation, la matière noire devient plus évasive et beaucoup plus complexe. 0

Très peu de matière noire dans les galaxies au début de l’univers

De nouvelles observations des galaxies au début de l’univers suggèrent qu’elles avaient très peu de matière noire et cela contredit totalement avec les observations sur cette matière sombre concernant les galaxies actuelles. À chaque nouvelle observation, la matière noire devient plus évasive et beaucoup plus complexe.

Le télescope Fermi de la NASA a identifié les blazars les plus lumineux connus jusqu'à ce jour. Un Blazar est un type de galaxie dont les émissions intenses sont alimentées par des trous noirs gigantesques. La lumière de ces blazars nous est parvenue lorsque l'univers avait seulement 1,2 milliard d'années. 1

Découvertes des Blazars les plus extrêmes de l’univers

Le télescope Fermi de la NASA a identifié les blazars les plus lumineux connus jusqu’à ce jour. Un Blazar est un type de galaxie dont les émissions intenses sont alimentées par des trous noirs gigantesques. La lumière de ces blazars nous est parvenue lorsque l’univers avait seulement 1,2 milliard d’années.