Tagged: Homo sapiens

0

Que pouvons nous oublier si les machines se souviennent à notre place ?

A chaque bond technologique, nous oublions des connaissances obsolètes pour en acquérir de nouvelles. Mais cette fois, ce bond est gigantesque. Avec les intelligences artificielles, les banques de données. Que pouvons-nous oublier. Et de quoi est-ce que les machines doivent se souvenir à notre place ?

Un Semnopithecus priam, l'une des espèces de singes ciblées par les premiers humains qui se sont installés dans la grotte Fa Hien, au Sri Lanka - Crédit : O. Wedage 0

Chasseurs de singes : Homo Sapiens a colonisé l’Asie du sud en chassant les primates

Une nouvelle étude fournit des preuves directes de la chasse des singes arboricoles et d’autres petits mammifères par Homo sapiens il y a 45 000 ans dans la forêt tropicale humide du Sri Lanka. Cela montre sa capacité unique à s’adapter à n’importe quel environnement, aussi extrême que soit-il.

Cette image montre un scanner du fossile de Néandertal (à gauche) avec une empreinte endocrânienne allongée typique (en rouge) et un tomodensitomètre d'un homme moderne (à droite) montrant la forme endocrânienne globulaire caractéristique (en bleu) - Crédit : Philipp Gunz, CC BY-NC-ND 4.0 0

Les gènes de Néandertal donnent des indices sur l’évolution du cerveau humain

Nos crânes et nos cerveaux ronds (globulaires) sont un trait distinctif des humains modernes. Dans la revue Current Biology, des chercheurs rapportent que les humains actuels porteurs de fragments d’ADN néandertaliens particuliers ont une tête légèrement moins arrondie, révélant ainsi des indices génétiques sur l’évolution de la forme et des fonctions du cerveau moderne.