Étiqueté : Réchauffement climatique

Du méthane qui s'échappe d'un lac en Arctique - Crédit : K. W. Anthony 0

Une augmentation des bulles de méthane à cause du réchauffement climatique

Une étude suggère que les bulles de méthane provenant des lacs et des étangs sont en augmentation à cause du réchauffement climatique. Et c’est un cercle vicieux, car une augmentation du méthane dans l’atmosphère exacerbe le réchauffement climatique qui produit de plus en plus de bulles de méthane. Mais l’étude est limitée, car les mesures sont faites à base de simulations en laboratoire.

Une étude suggère que la géo-ingénierie pourrait avoir des impacts néfastes si elle était cantonnée à un seul hémisphère. La géo-ingénierie solaire consiste à injecter des particules dans l'atmosphère pour réduire le rayonnement solaire, mais si on le fait uniquement dans l'hémisphère, alors cela augmentera la sécheresse en Afrique. 0

Refroidir artificiellement la planète ? Une stratégie risquée

Une étude suggère que la géo-ingénierie pourrait avoir des impacts néfastes si elle était cantonnée à un seul hémisphère. La géo-ingénierie solaire consiste à injecter des particules dans l’atmosphère pour réduire le rayonnement solaire, mais si on le fait uniquement dans l’hémisphère, alors cela augmentera la sécheresse en Afrique.

Les chercheurs rapportent que la formation du charbon pendant les périodes du Carbonifère et du Permien ont fait baisser la concentration du CO2 dans l'atmosphère ce qui a failli provoquer une glaciation mondiale dans un effet qu'on connait comme la terre boule de neige. Toutefois, l'étude reste limitée, car elle se base uniquement sur des modélisations informatiques. 0

La formation du charbon a quasiment provoqué une glaciation mondiale

Les chercheurs rapportent que la formation du charbon pendant les périodes du Carbonifère et du Permien ont fait baisser la concentration du CO2 dans l’atmosphère ce qui a failli provoquer une glaciation mondiale dans un effet qu’on connait comme la terre boule de neige. Toutefois, l’étude reste limitée, car elle se base uniquement sur des modélisations informatiques.

L'Amérique latine est la plus grande productrice de café au monde, mais les modèles montrent une baisse considérable de la viabilité du café dans cette région en 2050. Toutefois, on pourrait compenser certaines pertes en améliorant les conditions des abeilles qui sont importantes pour la pollinisation. Et même s'il y a des pertes, des régions comme le Mexique, la Colombie ou le Costa Rica vont devenir propices à l'agriculture du café dans le futur. 0

Le café, les abeilles et le changement climatique

L’Amérique latine est la plus grande productrice de café au monde, mais les modèles montrent une baisse considérable de la viabilité du café dans cette région en 2050. Toutefois, on pourrait compenser certaines pertes en améliorant les conditions des abeilles qui sont importantes pour la pollinisation. Et même s’il y a des pertes, des régions comme le Mexique, la Colombie ou le Costa Rica vont devenir propices à l’agriculture du café dans le futur.