Comment la France pille ses anciennes colonies en Afrique

La zone CFA, les accords de coopération, la complicité des gouvernements locaux sont autant de mécanismes utilisés par la France pour piller encore et encore ses anciennes colonies.


Une photo magnifique de la nébuleuse de la Bulle prise par Hubble pour célébrer son 26e anniversaire

 

A chaque fois qu’un président français ou ses ministres visitent les anciennes colonies françaises, ils sont généralement accueillis par les protestations de la foule. Chaque protestation est différente, mais le sentiment général est le pillage continu de la France sur ses anciennes colonies.

La faillite monétaire

Avant que la France n’accepte les demandes pour l’indépendance dans les années 1960, elle a bien organisé ses anciennes colonies (qu’on appelle les pays du CFA) dans un système de solidarité obligatoire qui consiste à obliger 14 pays africains à mettre 65 % de leurs réserves de devises étrangères dans le Trésor français et 20 % sur leur viabilité financière.

Nicolas Agbohou, professeur à l'université du Gabon qui nous éclaire sur les mécanismes de la France sur ses anciennes colonies

Nicolas Agbohou, professeur à l’université du Gabon qui nous éclaire sur les mécanismes de la France sur ses anciennes colonies

Cela signifie que ces pays africains ont accès seulement à 15 % de leur argent. Et s’ils ont besoin de plus d’argent, alors ces pays doivent l’emprunter aux français aux taux d’intérêts commerciaux. Et c’est le cas depuis 1960.

Mais il y a pire

La France a le premier droit d’acheter ou de rejeter les ressources naturelles trouvés dans les pays francophones. Donc, même si les pays du CFA bénéficient de meilleurs prix sur le marché, ils ne peuvent pas vendre leurs ressources jusqu’à ce que la France déclare qu’elle n’a pas besoin des ressources.

Dans les contrats gouvernementaux, les compagnies françaises sont prioritaires et ensuite seulement, les pays africains peuvent choisir d’autres entreprises étrangères. Les présidents de la zone CFA qui ont tentés de quitter le système ont subi une pression abominable de la part des présidents français. Dans les cas les plus extrêmes, cela s’est terminé par un Coup d’Etat organisé par la France.

Aucune échappatoire à la zone CFA

La zone CFA

La zone CFA

De ce fait, ces Etats africains sont des contribuables français et ils sont imposés à des taux exorbitants. Pourtant, les citoyens de ces pays ne sont pas considérés comme des français et ils n’ont accès à aucun des services qui sont financés par leurs taxes. On demande aux zones CFA de fournir des financements privés aux politiciens français pendant les élections en France.

Le pacte colonial

Le pillage de la France sur ses anciennes colonies en Afrique via le CFALe pacte colonial est à l’origine de la monnaie dans les pays francophones qui est le Franc CFA. C’est ce pacte colonial qui exige que les pays africains mettent 65 % de leurs finances dans le Trésor français.

Et les pays africains ne peuvent pas emprunter plus de 20 % du crédit qu’ils avaient demandés l’année précédente. De plus, les accords du CFA sont gérés par le Trésor français qui enquête sur les finances des pays africains au nom de la Bourse de Paris.

Le propriétaire des ressources naturelles

C’est également le pacte colonial qui donne la priorité des ressources à la France. C’est également les entreprises françaises qui ont la priorité dans les accords gouvernementaux. Et ces entreprises françaises ne se privent pas pour exiger des sommes astronomiques. Un audit indépendant sur la construction d’un pont à Abidjan a révélé que l’entreprise française qui avait obtenu le contract avait facturé avec une majoration de 354 % par rapport au prix du marché de cette construction. Et le paiement doit se faire obligatoirement en dollar et en euros.

Le pillage de la France sur ses anciennes colonies en Afrique

 

Une entreprise chinoise avait proposé un prix bien plus intéressant pour la construction de ce pont et elle acceptait le paiement en cacao dont la Cote d’Ivoire est l’un des producteurs mondiaux. Les Français ont mis le véto sur cet accord en refusant l’accès à l’entreprise chinoise.

Le crime international de la colonisation

Dans n’importe quelle situation, la France serait sur le banc des accusés pour colonialisme et esclavagisme moderne, mais tout le monde semble trouver son bonheur. Les français ont mis des hommes acquis à leurs causes dans les systèmes politiques des pays du CFA et de ce fait, chaque décision gouvernementale suit les directives de la France.

Pendant les 50 dernières années, les pays du CFA ont perdus des milliards de dollars à cause ce pacte colonial. On estime que l’évasion fiscale des entreprises françaises est évalué à 854 milliards de dollars. La population française sait-elle que son train de vie est entièrement financé par les anciennes colonies de la France tandis que la population de ces pays crève de faim. Bien sûr qu’elle le sait, mais elle s’en fout totalement.

Traduction de l’article source

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (5 votes, average: 4,20 out of 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Pas de réponses

  1. bib dit :

    Vraiment c’est trop sévère de la part de la France. Moi je pense que l’Afrique doit renouveler sa demande d’indépendance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *