Person of Interest saison 5 : De mieux en mieux

On aurait pu croire que la série Person of Interest allait s’essouffler après plus de 5 saisons. Mais la documentation basée sur l’actualité brulante, un scénario quasi parfait et un bon dynamisme permet à cette série de prétendre au titre du meilleur thriller techno-fiction de ces dernières années.


La série Person of Interest reste l'une des meilleures grâce à son réalisme, son scénario et son dynamisme même après 5 saisons.

Cela déjà fait 5 ans que continue d’attirer de nouveaux fans. A la base considérée comme une série pour les Geeks, elle a su étendre son panel en incluant l’aspect technologique, gouvernemental et celui de l’espionnage avec une bonne dose de réalisme.

Une documentation qui est l’une des plus poussées

En général, on pleure quand on voit les références technologiques de certaines séries. Une documentation à la pisse, un manque de connaissance criant et l’envie d’égorger les scénaristes avec un CD. Mais dès la première saison, Person of Interest est resté très réaliste que ce soit sur le choix de son propos, mais la manière dont les références sont intégrées dans le scénario. Certains apprécient beaucoup la série Mr Robot, mais elle pêche par une vision utopiste et une exagération qui montre qu’une fois de plus, les scénaristes sont à côté de la plaque.

Person of Interest n’utilise pas simplement des références technologiques, mais des éléments de l’actualité scientifique et technologie et ensuite, elle les romance de manière transparente dans le scénario. Un exploit de taille même si la série n’arrive pas à se débarrasser de la Skynétisation dès qu’on parle de l’intelligence artificielle.

Un scénario de base qui possède ses couacs

Pour ceux qui ignorent la série, Person of Interest concerne une intelligence artificielle appelée La Machine (ils ne se sont pas fait chier pour le nom). Cette IA est capable de tout voir et d’analyser en temps réel en prenant les décisions conséquentes. À la base, cette IA devait détecter les actes terroristes, mais elle détecte également tous les autres crimes dont le gouvernement s’en fout royalement. Il y a une grosse coquille scénaristique, car si le gouvernement pouvait détecter tous les autres crimes, alors il n’hésiterait pas à l’exploiter pour créer une société de surveillance parfaite. En fait, le gouvernement pourrait même l’utiliser comme une menace dissuasive.

La série Person of Interest reste l'une des meilleures grâce à son réalisme, son scénario et son dynamisme même après 5 saisons.

Mais n’empêche, ce scénario reste pertinent dans le cadre de Person of Interest. Donc, le créateur de la Machine décide de recruter un gros bras et un inspecteur pour empêcher tous les autres crimes avant qu’ils se produisent. Ce pitch va énormément changer au fil des saisons, car on s’aperçoit ensuite que le gouvernement a créé une autre intelligence artificielle appelée Samaritain et cette dernière ne plaisante pas du tout. Elle est plus puissante, plus agressive et plus polyvalente que la Machine. Les 2 s’affrontent, la Machine se fait battre à plate couture. Les héros arrivent à s’échapper en emportant la machine en la compactant au maximum et on peut donc attaquer la saison 5 de Person of Interest.

Person of Interest frôle l’excellence

On a mentionné la justesse de la documentation et on en a la preuve dès le premier épisode de la 5e saison de Person of Interest. Dans ce dernier, les héros arrivent à s’échapper en emportant la machine dans une valise (ne cherchez pas) et ils tentent de la redémarrer. Mais étant donné que cette intelligence artificielle est l’équivalent d’un Dieu, alors il faut une puissance phénoménale pour la faire tourner. Et c’est pourquoi ils décident d’utiliser des consoles PS4 qu’ils branchent en parallèle pour donner la puissance nécessaire à l’intelligence artificielle…

La série Person of Interest reste l'une des meilleures grâce à son réalisme, son scénario et son dynamisme même après 5 saisons.

Et là, vous vous dites : Mais c’est quoi ces bêtises ? Des consoles branchées en parallèle pour faire tourner un Dieu numérique ? Et vous me parlez d’une documentation pertinente ? Et je dis que oui. Le réalisme est présent, mais il est romancé. Dans l’actualité scientifique, des chercheurs ont créé un supercalculateur pour un télescope qui analyserait l’état de l’univers jeune. Et pour ce supercalculateur qui peut traiter 1 To de données par seconde, ils ont utilisé des processeurs de gaming et ceux de Smartphones. Évidemment, ce n’est pas la même chose, mais l’idée est bien présente. Et ce qui est exceptionnel est que cette actualité est très spécialisée, elle n’a pas fait la une des médias et seuls les astronomes s’y intéressent. Cela montre non seulement que les scénaristes maitrisent parfaitement les références technologiques, mais ils suivent aussi l’actualité scientifique de très près et franchement chapeau. Même si le coup d’asperger les consoles surchauffées avec de l’azote liquide sent l’arnaque Deux Ex Machina à des kilomètres.

Dans un autre épisode, on a un problème avec une maladie. Une base de données centralisée semble créer des erreurs et on s’aperçoit par la suite que c’est un piratage de Samaritain. Mais encore une fois, les scénaristes arrivent à intégrer l’actualité avec le problème des erreurs médicales qui provoquent près de 400 000 morts chaque année. Un rapport qui date à peine de quelques mois et pourtant, Person of Interest l’a intégré dans son scénario pour étoffer ses épisodes. Ce type de travail en amont permet de donner une identité unique à la série et c’est une véritable bouffée de fraicheur.

Il faut arrêter avec la Skynétisation

La série Person of Interest reste l'une des meilleures grâce à son réalisme, son scénario et son dynamisme même après 5 saisons.

Le propos de Person of Interest aurait pu être parfait s’il n’était pas infecté par la Skynetisation. Samaritain est le nouveau Skynet alors que ça ne peut pas fonctionner. Une intelligence artificielle ne peut pas détruire le monde sauf dans la cervelle des complotistes. Il peut provoquer des morts accidentelles à cause d’une erreur de logique ou d’un mauvais apprentissage, mais une IA du calibre de Samaritain ne fait pas ce type d’erreur.

Mais il faut bien créer un antagoniste et Samaritain, mais également la Machine est casée de force dans ce rôle qui fait tort à toutes les IA. Le rôle de Samaritain évolue en nous disant qu’il doit tuer beaucoup de personnes en sauvant le monde. Mais dans ce cadre, on n’est plus dans une série techno-fiction, mais plutôt celle des sectes. Et c’est une bonne thématique en soi quand on voit la tendance des gens à croire les CEO de la Silicon Valley comme des gourous, mais elle n’a pas sa place dans Person of Interest.

La série Person of Interest reste l'une des meilleures grâce à son réalisme, son scénario et son dynamisme même après 5 saisons.

Il y a des défauts dans cette série, mais elle reste l’une des plus performantes que j’ai vues ces dernières années. Elle a un excellent dynamisme pour faire rebondir les personnages même si dans cette 5e saison, ils ont tendance à se lasser un peu de leur rôle. Si vous ne connaissez pas Person of Interest, alors foncez dessus sans hésiter, mais il faut la regarder depuis le début, car c’est un tel foutoir que vous serez perdu si vous la prenez en cours de route.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Madeleine Jussier

Dégoutée du monde, je me concentre sur l'actualité insolite et culturelle. Fan de série et de film et je n'hésite pas à critiquer l'idiotie humaine. Passée par plusieurs journaux de la presse écrite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *