Hoax -> Le téléphone provoque la stérilité chez les hommes

On a beaucoup d’inquiétudes sur les prétendues ondes nocives provenant des téléphones. Une rumeur prétend que le téléphone peut « cuire » vos testicules en vous rendant stérile. Mais la peur des ondes électromagnétiques vient d’une méconnaissance des ondes et elle ne date pas d’hier.


On a beaucoup d'inquiétudes sur les prétendues ondes nocives provenant des téléphones ou du Wifi. Une rumeur prétend que le téléphone peut "cuire" vos testicules en vous rendant stérile. Mais la peur des ondes électromagnétiques vient d'une méconnaissance des ondes et elle ne date pas d'hier.

Un caleçon contre la radiation des téléphones…

En mars 2016, une startup allemande a fait la une des médias en se couvrant de ridicule. Cette entreprise vendait un caleçon appelé Kronjuwelen (qu’on pourrait traduire par les joyaux de la Couronne).1 C’est un caleçon anti-radiation qui permet de protéger vos parties génitales et votre organe reproducteur contre les ondes nocives de votre téléphone qu’on a l’habitude de mettre dans sa poche. Avec ce caleçon anti-radiation, votre sperme et donc, votre fertilité ne seront pas affectés. Mais la question se pose : Est-ce que le téléphone peut affecter la stérilité chez les hommes ? Régulièrement, on a des magazines et des médias qui alertent sur les dangers de stérilité pour les hommes provoqués par le téléphone. 2

Cela fait des décennies qu’on a des rumeurs sur le fait que la dans la fréquence des peut provoquer une stérilité permanente ou temporaire. Dans le livre de l’auteur, Strange Glow: The Story of Radiation, pendant la Seconde Guerre mondiale, on apprend que certains soldats se portaient inexplicablement volontaires pour les missions de radars.3 Ils se portaient volontaires pour ces missions avant de partir en congé. Par la suite, on a compris que cet excès de zèle provenait d’une rumeur qui disait que l’exposition aux ondes radio provenant de l’équipement du radar produisait une stérilité temporaire. Pour les soldats, c’était une aubaine, car ils passaient beaucoup de temps en charmante compagnie pendant leurs congés et ils pensaient que l’exposition aux ondes du radar les rendrait stériles juste pour quelques jours afin d’éviter de gérer une charmante compagnie qui tomberait enceinte.

Les rumeurs sur le danger des ondes radio existent depuis des décennies

Les autorités militaires ont voulu déterminer s’il y avait un fond de vérité sur cette rumeur de stérilité. Et ils ont demandé à Hermann Muller, un généticien qui a gagné le prix Nobel pour avoir démontré que les rayons X pouvaient provoquer la stérilité et la mutation génétique, pour qu’il évalue les effets des ondes radios sur les mouches à fruits de la même manière qu’il l’avait fait avec les rayons X.4 Muller n’a trouvé aucune dose d’ondes radios qui auraient provoqué de la stérilité ou des mutations génétiques et il a conclu que les ondes radios ne présentent pas la même menace que les rayons X. Les ondes radio sont différentes. Mais est-ce qu’elles le sont ? Après tout, le rayon X et l’onde radio ne sont-ils pas de la radiation électromagnétique ?

Oui, c’est de la radiation électromagnétique, mais il y a un point essentiel qui les diffère. Elles possèdent des longueurs d’onde différentes. Toutes les radiations électromagnétiques se déplacent dans l’espace comme des ondes invisibles d’énergie. Et c’est la longueur d’onde spécifique de la radiation qui détermine ses effets physiques et biologiques. Les longueurs d’onde courtes transportent une plus grande quantité d’énergie que les grandes longueurs d’onde.

La différence fondamentale entre les rayons X et les ondes radio

Les rayons X sont capables d’endommager les cellules et les tissus parce que leur longueur d’onde est très courte, environ un millionième de l’épaisseur d’un cheveu humain et donc, ils sont plus énergétiques et très nocives pour les cellules. En revanche, les ondes radio transportent très peu d’énergie parce que leur longueur d’onde est très grande qui est l’équivalent d’un terrain de foot. De telles radiations de longueur d’onde ont très peu d’énergie pour endommager les cellules. Cependant, les partisans de la croyance que le téléphone provoque la stérilité refusent de comprendre la différence entre ces 2 longueurs d’onde.

Les rayons X et d’autres ondes à haute énergie provoquent la stérilité en tuant les cellules testiculaires qui produisent le sperme qu’on connait comme la spermatogonie.5 Et même les doses des rayons X doivent être très élevées pour tuer suffisamment de cellules pour provoquer la stérilité. De plus, même si vous êtes exposé à des doses très élevées de rayons X, votre stérilité sera temporaire. En effet, l’exposition ne pourra jamais tuer toutes les spermatogonies et les survivants pourront produire des remplaçants assez rapidement.6 La quantité de sperme redevient normale après quelques mois. Donc, même si des rayons X ne peuvent pas provoquer une stérilité permanente, alors comment les ondes radio à très faible énergie pourraient-elles provoquer une stérilité ?
.

L’ du téléphone qui cuit les oeufs

À ce point, vous pouvez arguer que vous avez vu des vidéos de téléphone qui cuisaient des oeufs. Et vous avez fait le lien instinctif avec votre téléphone qui chauffe si vous l’utilisez pendant très longtemps. Mais cela ne prouve absolument pas que votre téléphone produit beaucoup de radiation. La vidéo des oeufs cuits par un téléphone est un Fake pour des motifs publicitaires et de satire.7

Et les médias et des sites complotistes ont repris ce Fake avec le seul argument que si un téléphone pouvait cuire un oeuf, alors imaginez les dégâts sur votre cerveau. Le téléphone chauffe à cause des processus chimiques dans la batterie, mais cette chaleur ne provient pas des ondes radio.

Des études totalement biaisées

Mais ce n’est pas tout, il y a aussi des rapports et des études qui prétendent que le téléphone réduit la quantité de sperme. Ce sont des rapports individuels et l’étude montre tellement d’erreurs que sa place est dans une poubelle plutôt que dans une revue scientifique. Concernant l’étude sur le téléphone et l’impact sur la stérilité, la plus catastrophique a été publiée dans la revue Reproductive BioMedicine Online en septembre 2015.8 L’étude prétendait qu’il y avait un lien entre l’utilisation du téléphone et la quantité du sperme. L’étude est biaisée à souhait. Et le blog Respectful Insolence sur ScienceBlogs la détruit sur point par point. 9

  • La qualité du sperme n’est pas absolue et fixe. Elle varie selon les périodes et on doit plutôt établir une moyenne plutôt que de se baser sur une mesure fixe. On a également le fait que l’étude a été publiée en 2015, mais que les médias ont commencé à en parler en février 2016. Si l’étude était si importante, alors pourquoi attendre tout ce temps ? On parie que ça doit un journaliste qui cherchait un titre racoleur et qui a trouvé cette étude à point nommée pour faire son buzz de la semaine.
  • La taille de l’échantillon est minable. 106 personnes au total et 26 personnes ont été exclues pour non-respect des critères.
  • Mais le pire est que ces 106 personnes proviennent d’un centre médical où ils étaient déjà analysés pour leur quantité de sperme. En gros, ils étaient déjà vulnérables à des problèmes de stérilité. Trouver des hommes qui souffrent de stérilité dans un centre qui traite de la stérilité, c’est fou !
  • Aucune différence sur les modèles de téléphone alors qu’on sait que chaque fabricant propose sa propre norme de radiation électromagnétique.
  • Les chercheurs ont torturé leurs données dans tous les sens pour coller à leur hypothèse de départ.

Mais c’était une étude individuelle. En septembre 2014, on avait une méta-analyse sur 10 études qui prétendait qu’il y avait un lien entre l’utilisation du téléphone et la stérilité.10 Mais une méta-analyse sur des études médiocres donne une conclusion tout aussi médiocre. La méta-analyse a été utilisée pour renforcer l’hypothèse, mais les études d’origine étaient tellement diversifiées avec des dizaines de méthodes utilisées et des échantillons variables qu’il était impossible d’avoir une conclusion à moins d’extrapoler à mort.11

Toutes ces études sont très loin d’obtenir le consensus scientifique et en général, on les oublie assez rapidement le temps que les chercheurs de ces études aient obtenu les subventions qu’ils voulaient en propageant la peur et en publiant des études avec le minimum d’efforts. Quand on parle de validation scientifique, on ne parle jamais de preuve individuelle. L’histoire des sciences nous apprend que seuls des résultats reproductibles des centaines de fois en obtenant le même résultat peuvent donner un consensus scientifique.

La plupart de ces études sont publiées dans des revues de faible qualité et ce sont surtout les sites anti-téléphone et bio qui relaient ces études sans vérifier leurs sources.12 En général, la communauté des biologistes les écarte d’un revers de la main, car il n’y pas de quoi fouetter un chat. Et aucune de ces études ne mesure la qualité du sperme. Elles vont se contenter de compter sa quantité ou sa mobilité et ensuite elles extrapolent qu’il y aura un impact sur la fertilité. Et la quantité de sperme est très variable. Si une personne éjacule chaque jour, alors elle aura une quantité 50 % inférieure de sperme par rapport à la normale.13 La seule conclusion qu’on peut tirer de ces études douteuses est que les personnes dans cette étude ont régulièrement des relations sexuelles ou que la masturbation est un de leurs sports quotidiens.

Le consensus scientifique n’a aucune preuve sur les dangers des ondes radio sur la stérilité

Le point important est qu’il y a des dizaines de facteurs qui peuvent influencer la quantité du sperme. Et cette quantité n’a aucun impact sur la capacité d’un homme à avoir des enfants même si on suppose que le téléphone pourrait supprimer une quantité infime de sperme. Il y a beaucoup de laboratoires rigoureux dans le monde qui étudient l’impact de la radiation électromagnétique et ce n’est pas difficile d’étudier la stérilité sur les mouches à fruits, les souris ou les humains. Si ces histoires de stérilité provoquées par le téléphone étaient vraies, alors ces laboratoires auraient sonné l’alerte depuis des années.

Le consensus scientifique est que les données actuelles sur la stérilité provoquée par le téléphone sont trop faibles pour égratigner près de 100 ans d’expériences commerciales avec les ondes radios. Les ondes radio ne sont pas uniquement sur les téléphones. On les utilise dans la télécommunication depuis que Marconi a démontré qu’on pouvait les utiliser pour transmettre des messages à travers l’océan Atlantique en 1901.14 Les premiers opérateurs recevaient des doses massives d’ondes radios et il n’y a aucune indication qu’ils soient devenus stériles. Si ces opérateurs n’ont jamais eu de problème malgré des doses élevées, alors comment les petites doses de nos téléphones pourraient-elles nous faire quoi que ce soit ?

Les gens sont libres de dépenser quelques dizaines d’euros pour acheter un caleçon anti-radiation. Mais si vous vous inquiétez vraiment des ondes radios et leurs impacts sur votre stérilité, alors mettez votre téléphone dans la poche de votre chemise et foutez la paix à vos testicules qui n’ont jamais demandé être le centre d’attention.

Traduction d’un article de Timothy J. Jorgensen sur The Conversation. Notons qu’on a ajouté de nombreux éléments, notamment les parties qui démontent les prétendues études scientifiques.

Sources

1.
Do These Undies Shield “Crown Jewels” From Cellphone Radiation? NBC News. http://www.nbcnews.com/news/world/boxer-shorts-claim-protect-testicles-cellphone-radiation-n538576. Published March 20, 2016. Accessed December 23, 2016.
2.
Emilie C. Le portable dans la poche est mauvais pour la fertilité masculine. Topsante.com. http://www.topsante.com/medecine/troubles-sexuels/impuissance/prevenir/le-portable-dans-la-poche-est-mauvais-pour-la-fertilite-masculine-59937. Published June 14, 2014. Accessed July 3, 2017.
3.
Jorgensen, T.J.: Strange Glow: The Story of Radiation. (eBook and Hardcover). Press Princeton. http://press.princeton.edu/titles/10691.html. Accessed December 23, 2016.
4.
Hermann J. Muller – Biographical. Nobelprize.org. https://www.nobelprize.org/nobel_prizes/medicine/laureates/1946/muller-bio.html. Accessed December 23, 2016.
5.
Spermatogonium. Repropedia. https://www.repropedia.org/spermatogonium. Accessed December 23, 2016.
6.
Clermont Y. Renewal of spermatogonia in man. Am J Anat. 1966;118(2):509-524. doi: 10.1002/aja.1001180211
7.
Mikkelson D. Cooking Eggs or Popcorn with Cell Phones. snopes. http://www.snopes.com/science/cookegg.asp. Published January 11, 2014. Accessed December 23, 2016.
8.
Zilberlicht A, Wiener-Megnazi Z, Sheinfeld Y, Grach B, Lahav-Baratz S, Dirnfeld M. Habits of cell phone usage and sperm quality – does it warrant attention? Reproductive BioMedicine Online. 2015;31(3):421-426. doi: 10.1016/j.rbmo.2015.06.006
9.
No, cell phones are not “cooking men’s sperm.” Respectful Insolence. http://scienceblogs.com/insolence/2016/02/24/no-cell-phones-are-not-cooking-mens-sperm/. Published February 24, 2016. Accessed December 23, 2016.
10.
Adams JA, Galloway TS, Mondal D, Esteves SC, Mathews F. Effect of mobile telephones on sperm quality: A systematic review and meta-analysis. Environment International. 2014;70:106-112. doi: 10.1016/j.envint.2014.04.015
11.
Lerchl A. There’s no evidence to suggest mobile phones in trouser pockets affect men’s fertility . The Conversation. https://theconversation.com/theres-no-evidence-to-suggest-mobile-phones-in-trouser-pockets-affect-mens-fertility-27827. Published June 10, 2014. Accessed December 23, 2016.
12.
Cell Phone Radiation Damages Sperm, Studies Find. EWG. http://www.ewg.org/cell-phone-radiation-damages-sperm-studies-find. Accessed December 23, 2016.
13.
Mayorga-Torres BJM, Camargo M, Agarwal A, du Plessis SS, Cadavid ÁP, Cardona Maya WD. Influence of ejaculation frequency on seminal parameters. Reprod Biol Endocrinol. 2015;13(1). doi: 10.1186/s12958-015-0045-9
14.
Marconi sends first Atlantic wireless transmission. History.com. http://www.history.com/this-day-in-history/marconi-sends-first-atlantic-wireless-transmission. Accessed December 23, 2016.
N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

1 réponse

  1. Dartevelle dit :

    Sur la fertilité on peut ajouter la conclusion du rapport Anses 2013 page 240 : « le niveau de preuve est insuffisant pour conclure à un éventuel effet des radiofréquences sur la fertilité masculine ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *