q Le rapport choc sur le F-35 : la Royal Navy mal préparée à la furtivité - Actualité Houssenia Writing

Le rapport choc sur le F-35 : la Royal Navy mal préparée à la furtivité


  • Français

  • Une enquête sur la perte d’un F-35B de la Royal Navy en mer Méditerranée a mis en lumière de graves problèmes de sécurité et de formation des opérateurs du chasseur furtif.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    Une enquête sur la perte d’un F-35B de la Royal Navy en mer Méditerranée a mis en lumière de graves problèmes de sécurité et de formation des opérateurs du chasseur furtif.

    La perte d’un F-35B de la Royal Navy britannique en mer Méditerranée en novembre 2021 a fait l’objet d’une enquête qui a mis en évidence de graves lacunes dans la sécurité des opérations du pays avec cet avion.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    L’enquête, dont le rapport compte 148 pages, a conclu qu’un des bouchons d’entrée d’air du chasseur, destinés à protéger son moteur F135 des corps étrangers, s’était coincé dans une entrée d’air, réduisant la puissance du moteur d’au moins 17 % au moment du décollage. Cela a entraîné un crash dans la mer. L’enquête a souligné plusieurs déficiences dans la façon dont le F-35 était utilisé et a recommandé 46 changements à apporter.

    La sécurité du personnel, la gestion des équipements et des ressources ont été mises en avant. Le rapport a appelé à une meilleure compréhension par les commandants des “exigences de sécurité et de sûreté pour une plate-forme de cinquième génération”, ajoutant que “l’introduction de programmes d’accès spécial” comme le nouveau chasseur furtif avait “élevé les seuils de sécurité, ce qui met une pression supplémentaire sur la sécurité”.

    Le rapport a également soulevé de sérieuses questions quant à savoir si l’unique escadron britannique de première ligne équipé de F-35, le 617 Squadron, était pleinement prêt à déployer des avions furtifs complexes, soulignant que l’unité “faisait face à un rythme opérationnel plus élevé qu’elle n’était préparée, car le groupe aéronaval aspirait à un taux de vol de base associé aux opérations dites de pointe”.

    Il a noté des niveaux élevés de fatigue parmi le personnel britannique utilisant des F-35, avec une diminution des opportunités d’air frais et de loisirs et un manque d’accès régulier à l’espace extérieur comme facteurs contributifs. Le personnel n’avait notamment pas reçu les niveaux nécessaires de formation pour les opérations en mer. Le rapport intervient alors que plusieurs pays ont eu de sérieuses difficultés à s’adapter aux opérations avec le F-35, l’avion souffrant d’environ 800 défauts de performance alors que d’autres problèmes continuent à être découverts.

    Un exemple récent notable est le rapport d’une enquête de l’US Air Force publié en juin montrant qu’un F-35 détruit dans un accident à la base aérienne Hill dans l’Utah le 19 octobre 2022 s’était écrasé en raison d’un problème logiciel, qui avait empêché le pilote d’interrompre sa séquence d’atterrissage alors qu’il ne répondait plus et virait brusquement à gauche.

    Malgré son statut de partenaire de premier rang dans le programme F-35, la Grande-Bretagne a réduit considérablement ses commandes pour l’avion par rapport aux attentes antérieures en raison de restrictions budgétaires. Cela, combiné à un faible taux de livraison, a obligé la Royal Navy à déployer un contingent invité de F-35B du Corps des Marines américain pour les opérations aéronavales, bien que les porte-avions, tout comme les F-35 eux-mêmes, aient souvent été incapables d’opérer en raison de leurs propres déficiences fréquentes.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *