Ukraine : un drone frappe un bombardier russe et révèle sa vulnérabilité


  • FrançaisFrançais

  • Un drone ukrainien a réussi à pénétrer en territoire russe et à endommager un bombardier stratégique Tu-22M. Cette attaque montre la fragilité des bases aériennes russes face à des menaces de faible intensité.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    Un drone ukrainien a réussi à pénétrer en territoire russe et à endommager un bombardier stratégique Tu-22M. Cette attaque montre la fragilité des bases aériennes russes face à des menaces de faible intensité.

    Un drone ukrainien a mené une frappe profonde en territoire russe et a endommagé un bombardier stratégique Tu-22M sur la base aérienne de Soltsy-2 dans la région de Novgorod.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Le ministère russe de la Défense a qualifié l’attaque de “terroriste” et a affirmé qu’un seul avion avait été touché et qu’il n’y avait pas eu de victimes. Des photos ont montré le Tu-22M en flammes et probablement irréparablement endommagé.

    Il s’agit de l’un des plus grands succès des opérations de drones ukrainiens en Russie, qui ont exploité la capacité des petits avions à basse vitesse à contourner les défenses aériennes du pays. Des attaques similaires ont déjà visé des bases de bombardiers russes, notamment celle d’Engels qui abrite les Tu-160 à portée intercontinentale.

    Le Tu-22M est un avion à moyenne portée optimisé pour les opérations tactiques en Europe, au Moyen-Orient et en Asie de l’Est, et il a joué un rôle important dans la guerre russo-ukrainienne. Son rôle principal a été le lancement de missiles de croisière contre des cibles clés, notamment des Kh-22 hérités de l’Union soviétique. Ces missiles sont conçus pour être presque impossibles à intercepter avec une vitesse proche de l’hypersonique et une trajectoire irrégulière, mais ils sont également très âgés et peu précis contre des cibles terrestres.

    Un drone ukrainien a réussi à pénétrer en territoire russe et à endommager un bombardier stratégique Tu-22M. Cette attaque montre la fragilité des bases aériennes russes face à des menaces de faible intensité.

    Bombardiers Tu-22M3 à la base aérienne Soltsy-2

    Le Tu-22M devait être remplacé par le chasseur d’attaque Su-34M, plus rentable, mais sa performance dans la guerre syrienne, notamment pour larguer de grandes quantités de bombes non guidées contre des cibles éloignées, a convaincu le ministère de la Défense de maintenir la classe en service. Les plans de modernisation du Tu-22M3 ont fait face à des coupes budgétaires importantes, et le nombre d’appareils en service a fortement diminué au cours des deux dernières décennies.

    Cependant, comme il existe des dizaines de Tu-22M3 en stockage, le remplacement de l’avion détruit n’est pas censé poser de problèmes majeurs à l’armée de l’air russe. Ce qui est probablement plus préoccupant, c’est la vulnérabilité des bases à d’éventuelles futures frappes, surtout en cas de conflit plus large avec l’OTAN où l’Ukraine pourrait fournir une base avancée pour des attaques contre des cibles sensibles plus profondément en Russie.

    La frappe sur la base du bombardier illustre ainsi l’une des conséquences potentielles les plus significatives de la diminution de la profondeur stratégique de la Russie depuis la désintégration du pacte de Varsovie et ensuite de l’Union soviétique, avec le déplacement des lignes de front de l’Allemagne vers l’Ukraine permettant à même des petits avions ennemis de frapper une plus grande gamme de cibles sensibles.

    Les États-Unis, par contraste, bien qu’ils aient parfois vu des unités de bombardiers mises hors service pendant de longues périodes à cause d’accidents, bénéficient d’une plus grande profondeur stratégique qui laisse leurs bases de bombardiers hors de portée de ce genre d’attaques.

     

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *