300 000 drones FPV produits chaque mois en Russie et 5200 opérateurs formés


  • FrançaisFrançais

  • Avec 300 000 drones produits chaque mois et plus de 5 000 opérateurs formés, la Russie se dote d’une véritable armada de drones FPV. En comparaison, l’Ukraine n’en produit que 50 000 par mois sans oublier la pénurie de personnel.


    Suivez-nous sur notre page Facebook et notre canal Telegram

    Un drone FPV pour illustrer la production massive de la Russie dans ce domaine dans sa guerre contre l'Ukraine

    Selon un rapport de 2023 cité par les médias d’État russes, le ministère de la Défense de la Fédération de Russie a révélé avoir formé 3 500 opérateurs de drones FPV. De plus, 1 700 opérateurs supplémentaires sont en cours de formation pour piloter d’autres types de drones.

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    La Russie compte plus de 800 établissements de formation pour soutenir cet effort. Elle a également créé plus de 1 500 nouvelles places pour les stagiaires.

    Le chiffre de 3 500 opérateurs de drones FPV indique une volonté significative de Moscou d’investir dans ce type d’armement. Cela laisse supposer une corrélation potentielle entre le nombre d’opérateurs formés et la quantité de drones FPV nécessaires.

    S’appuyant sur le savoir-faire opérationnel des forces armées ukrainiennes, un opérateur peut potentiellement lancer jusqu’à 15 drones FPV par jour. On imagine aisément qu’un tel chiffre ne peut être vrai qu’avec un stock important de drones.

    Même si l’on considère qu’un opérateur russe ne lance qu’un seul drone FPV par jour, cela implique une demande mensuelle de 105 000 drones. Par conséquent, cela se traduirait par un besoin annuel de 1,25 million de drones. Étant donné qu’il semble peu probable qu’un opérateur russe ne déploie pas de drone quotidiennement, il est raisonnable de penser que la demande de l’armée russe en drones FPV pourrait être beaucoup plus élevée.

    Des opérateurs de drone russes qui suivent une formation

    Des opérateurs de drone russes qui suivent une formation

    Compte tenu du nombre d’opérateurs formés et de leurs besoins en drones qui en découlent, l’estimation souvent citée d’une capacité russe de production de 300 000 drones FPV par mois ne semble plus exagérée.

    Rappelons qu’en octobre, Maksim Sheremet, un Ukrainien et fondateur de DroneSpace, avait fait une analyse perspicace du marché actuel, notamment en ce qui concerne l’Ukraine et la Russie. Dans ses commentaires, il avait souligné que “les entreprises ukrainiennes fabriquent environ 50 000 drones FPV par mois, tandis que les entreprises russes en produisent six fois plus“. On peut donc en déduire que les fabricants russes produisent 300 000 drones par mois.

    Ces chiffres pourraient être justes. Ils laissent supposer que l’objectif de l’Ukraine d’augmenter sa production à 1 million de drones FPV en 2024, soit une augmentation de 67 %, n’est pas trop ambitieux.

    Pénurie de personnel

    Le conflit a incontestablement conduit à une pénurie de professionnels expérimentés. Ce n’est qu’après les événements du 24 février 2024 que l’influence potentielle des drones FPV sur la guerre a été pleinement appréciée. L’Ukraine est maintenant aux prises avec un manque important de personnel.

    Selon des chefs d’entreprise locaux, il y a un besoin urgent de centaines d’ingénieurs compétents. Cependant, en raison de cette pénurie de spécialistes, des débutants ayant des connaissances élémentaires en électronique sont recrutés et soumis à une formation intensive qui peut durer jusqu’à six mois.

    Production de masse russe

    Une vidéo intrigante a fait surface sur Twitter en octobre dernier, montrant la production de masse en cours de drones FPV russes. Contrairement aux hypothèses occidentales, la Russie semble posséder la capacité technologique pour soutenir de tels volumes de production élevés.

    L’espace de production ne ressemble pas à une installation de haute technologie inondée d’ingénieurs et de scientifiques. Il s’agit plutôt d’un atelier pratique doté d’un personnel suffisant pour gérer toutes les opérations, de l’assemblage de circuits à l’évaluation et à l’expédition des drones.

    Elle offre un aperçu des opérations de traitement, avec des machines CNC et des fers à souder automatiques pilotés par ordinateur qui soude rapidement les cartes électroniques destinées au contrôle des drones. Cette production de masse s’accompagne aussi d’une décentralisation.

    Il n’est pas rare que des ateliers de ce type soient mis en place à quelques kilomètres de la ligne de front afin de fournir une livraison rapide tout en intégrant les demandes propres à un champ de bataille constamment en évolution.

     

    Si vous avez apprécié cet article, soutenez-moi sur Patreon ou Buy me a coffee Vous recevrez chaque semaine du contenu exclusif et des réponses à vos questions. Merci ! 😊

    Houssen Moshinaly

    Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009.

    Blogueur et essayiste, j'ai écrit 9 livres sur différents sujets comme la corruption en science, les singularités technologiques ou encore des fictions. Je propose aujourd'hui des analyses politiques et géopolitiques sur le nouveau monde qui arrive. J'ai une formation de rédaction web et une longue carrière de prolétaire.

    Pour me contacter personnellement :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *