La pauvreté affecte le cerveau des enfants


  • FrançaisFrançais



  • Apparemment, les enfants issus de famille plus aisées réussissent mieux que les enfants vivant dans la pauvreté. Ce qui explique que la pauvreté a un impact sur le cerveau des enfants. Une nouvelle étude américaine confirme ce fait. Seth Pollak de l’Université de Wisconsin-Maidson aux Etats Unis a initié l’étude. Il a expliqué qu’il y a toujours un écart de réussite scolaire entre les enfants de milieu populaire et les enfants de la classe moyenne ; et même s’ils vivent dans des quartiers plus aisés, les enfants qui grandissent dans les familles pauvres réussissent moins. Il a additionné qu’un lien existe entre la pauvreté et le développement du cerveau.

    Des scintigraphies des cerveaux des enfants et jeunes âgés de 4 à 22 ans ont été réalisés. Ce qui a permis de constaté qu’environ 20 % de la différence de résultats des examens entre les enfants pauvres et les enfants aisés est lié au mauvais développement du cerveau dans les lobes frontal et temporal du cerveau. Ces résultats ne sont pas étonnant et confirment ce qu’on sait déjà sur « les ingrédients essentiels pour bien élever les enfants en bonne santé ». Les inégalités de revenu familiale affectent les réussites scolaires. C’est au rôle des gouvernements d’apporter des changements pour rendre plus équitable le système éducatif.

     

     

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.