La vitamine D pour réduire les risques de sclérose en plaque


  • FrançaisFrançais

  • On peut réduire les risques de scléroses chez nos enfants en faisant le plein de vitamine D. Il est donc conseillé de vérifier le niveau de cette vitamine dès que la grossesse commence.



    La sclérose en plaques est une maladie qui attaque le système nerveux central, en particulier le cerveau, les nerfs optiques et la moelle épinière. Elle modifie la transmission des influx nerveux et peut s’extérioriser par des symptômes très variables : engourdissement d’un membre, troubles de la vision, sensations de décharge électrique dans un membre ou dans le dos, troubles des mouvements… Les principaux facteurs de risques ont la carence en vitamine D, la contraction du virus d’Epstein-Barr, la cigarette, la consommation de gras animal, le contact avec des solvants chimiques.

    Cependant, on peut bien réduire les risques de scléroses en plaques chez nos enfants dès la grossesse. Les femmes enceintes doivent effectuer un prélèvement sanguin afin de mesurer le niveau de vitamine D présent dans le sang. En effet, une carence en vitamine D pendant la grossesse augmente les risques de scléroses en plaque de la progéniture. Il n’est pas difficile de trouver de la vitamine D naturellement. Le est la principale source de vitamine D. On peut également la trouver dans plusieurs aliments. L’huile de foie de morue est par exemple extrêmement riche en vitamine D. Le saumon est également une excellente source de vitamine D, tout comme la truite, le hareng, l’œuf, le lait, la foi de veau, le soja, le thon, les champignons de Paris…

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *