L'origine du paludisme remonte aux dinosaures

L’OMS estime qu’il y a eu 200 millions de cas de paludisme en 2015 et qu’il y a eu 480 000 morts à cause de cette seule maladie. Et le paludisme existe depuis l’ère des dinosaures selon une nouvelle étude.


Des fossiles suggèrent que le paludisme remonterait à l'époque des dinosaures

On progresse vers un vaccin contre le , mais une nouvelle étude suggère que le parasite du paludisme est présent sur Terre depuis bien plus longtemps qu’on le pensait. Selon George Poinar Jr, entomologiste à l’université de l’Oregon, on peut retracer les origines du paludisme à l’ère préhistorique. Cela signifie que cette maladie a pu infecter des dinosaures. Les scientifiques sont en désaccord sur l’évolution et l’apparition du paludisme selon Poinar. Je pense que les fossiles montrent que le paludisme moderne véhiculé par les moustiques date de 20 millions d’années, mais des formes anciennes de la maladie, véhiculées par des brûlots (des cératopogonidés qui sont des genres de moucherons avec une brulure intense) date de plus de 100 millions d’années.

Une ancienne forme du paludisme véhiculée par une espèce de moucheron

Le paludisme qu’on connait s’est développé dans une fourchette large de 15 000 à 8 millions d’années et il est véhiculé par la femelle du moustique Anophèle. Mais Poinar suggère que les anciennes souches du paludisme ont pu être transportées par d’autres insectes, notamment les brûlots. Et si cette théorie se confirme, alors ce paludisme préhistorique a pu façonner la survie des animaux et l’évolution sur Terre depuis bien plus longtemps que les théories actuelles.

Dans un nouveau papier publié dans la revue American Entomologist, Poinar rapporte des preuves de fossiles d’une espèce de brulot qui vivait à la période du Crétacé moyen appelé Protoculicoides. Cet insecte a été infecté par le parasite du paludisme Paleohaemoproteus burmacis. Dans l’image ci-dessous, les taches noires sur l’extrémité de l’insecte sont des oocystes qui sont des spores qui transmettent le parasite du paludisme. Ce fossile a été trouvé dans de l’ambre au Myanmar.

La paludisme existe depuis l'ère des dinosaures

Poinar suggère que les autres anciens insectes tels que les mouches des sables, les moustiques et les tabanidés ont pu également être des vecteurs de la maladie. Mais parmi ces insectes, les brûlots sont les plus anciens avec des fossiles datant de 140 millions d’années et cela signifie qu’ils sont les premiers insectes à transmettre le paludisme.

Le paludisme, un des facteurs de la disparition des dinosaures ?

Poinar ne suggère absolument pas que cette ancienne forme de a pu provoquer la disparition des dinosaures. Mais il estime que l’exposition à cette maladie a eu un effet considérable sur les dinosaures à cette période. On sait qu’il y a des événements catastrophiques tels que les impacts d’astéroïdes et les coulées de lave, mais on sait aussi que les dinosaures ont disparu de manière progressive sur des milliers d’années. Cela suggère que d’autres facteurs ont accéléré leur disparition. Les insectes, les pathogènes microbiens et les maladies des vertébrés faisaient leur apparition à cette époque.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *