Des médicaments exorbitants sont conseillés par l'OMS



medicament-lme-oms-2015

Des médicaments exorbitants contre l’hépatite C et des formes de cancer sont inscrits dans la liste des médicaments essentiels préconisés par l’.


 

La vie humaine a une valeur après tout. Plusieurs médicaments exorbitants contre l’hépatite C et des cancers fréquents sont désormais inscrits dans la Liste des Médicaments Essentiels (LME) de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Tous les 2 ans, un comité d’experts sélectionne les médicaments dans cette liste en se basant sur leur efficacité, leur fiabilité et leur cout. Pour la liste de 2015 qui a été publiée le 8 mai, on a 5 nouveaux médicaments qui ciblent le virus de l’hépatite C et 16 autres pour différents traitements contre le cancer. Et la liste est littéralement en or massif puisque les médicaments les plus chers sont le Sofosbuvir pour l’hépatite C et le Gleevec qui est un traitement contre la leucémie.

Dans les pays riches, un traitement de ces 2 médicaments reviendrait à 75 000 dollars par patient. Nicola Magrini, pharmacologue à Bologne et l’un des responsables de cette liste de l’OMS a déclaré : Nous essayons d’utiliser cette liste comme une moyenne afin de faciliter l’accès à ces médicaments et effectuer des actions au niveau global. Une phrase qui ne veut rien dire en somme.

De nombreux pays en développement utilisent cette liste pour créer leurs propres listes. Cela leur permet de déterminer l’investissement nécessaire dans certains médicaments. Mais le fait de créer une liste de médicaments essentiels indique de facto que ces médicaments sont plus importants que les autres. Ce responsable de l’OMS se justifie en disant que l’OMS conseille ces pays, mais ne les incite pas à acheter ces médicaments. Mais encore une fois, l’OMS est l’autorité mondiale dans la santé et il est évident que c’est une incitation officieuse pour acheter ces médicaments en priorité.

La liste des médicaments essentiels contient également 400 médicaments et vaccins pour des maladies fréquentes. Magrini décrit cette liste comme un signe afin de changer l’état d’esprit face à ces médicaments très couteux. Magrini a déclaré que cela prenait trop de temps pour que des médicaments vraiments efficaces soient disponibles au niveau mondial et cette liste de l’OMS permet de réduire la fracture des soins entre les pays riches et pauvres. Par exemple, le fabriquant de Sofosbuvir, Gilead Sciences Inc, vend ce médicament en Egypte à un prix Discount et il permet aux fabricants de médicaments génériques en Inde de le proposer à 91 pays pauvres. Mais les détracteurs estiment que Gilead ne propose pas cette facilité à des pays avec un revenu moyen. De ce fait, des pays qui connaissent un certain niveau de richesse sont considérés au même titre que les pays riches alors qu’il y a une grande différence entre les 2. Le système de soins n’est pas le même, le revenu moyen n’est pas le même et la couverture de santé est évidemment diamétralement opposée à celle des pays riches.

Notons que l’entreprise Gilead a demandé implicitement l’inscription du Sofosbuvir dans cette liste des médicaments essentiels de l’OMS. De là à dire qu’il y a eu un lobbying sur l’OMS, il n’y a qu’un pas qu’on a franchi depuis longtemps.

 

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *