Prix des médicaments : Une hausse sur les nouveaux comme les anciens

Ce n’est un secret pour personne que les prix des médicaments augmentent, mais dans quelle mesure la hausse des coûts est-elle expliquée par l’avènement de nouveaux médicaments plus efficaces ? Une étude de l’Université de Pittsburgh a révélé que les nouveaux médicaments qui arrivent sur le marché font monter les prix, mais les fabricants augmentent également les prix des médicaments plus anciens.


Ce n’est un secret pour personne que les prix des médicaments augmentent, mais dans quelle mesure la hausse des coûts est-elle expliquée par l’avènement de nouveaux médicaments plus efficaces ? Une étude de l'Université de Pittsburgh a révélé que les nouveaux médicaments qui arrivent sur le marché font monter les prix, mais les fabricants augmentent également les prix des médicaments plus anciens.

Le papier, publié dans la revue Health Affairs, montre que pour les médicaments spéciaux et génériques, les nouveaux produits ont été à l’origine de la majeure partie de la hausse des coûts tandis que pour les médicaments de marque, les produits existants expliquaient l’essentiel de la hausse des coûts.

Une hausse constante des prix des médicaments

Il est logique de payer plus pour les nouveaux médicaments, car parfois, les nouveaux médicaments sont plus efficaces, plus sûrs ou traitent une nouvelle maladie pour laquelle vous n’avez pas reçu de traitement. Parfois, les nouveaux médicaments apportent plus de valeur selon l’auteur principal Inmaculada Hernandez, Ph. D., professeur adjoint à la Pitt School of Pharmacy. Mais les fortes augmentations d’une année sur l’autre des coûts des produits existants ne reflètent pas une amélioration de la valeur.

Les chercheurs ont examiné le prix affiché de dizaines de milliers de codes de médicaments dans une base de données nationale entre 2005 et 2016 et les demandes d’indemnisation des produits pharmaceutiques du Plan de santé de l’UPMC au cours de la même période. Les médicaments étaient considérés comme nouveaux au cours des trois premières années de leur disponibilité, ou dans le cas des génériques, des trois premières années suivant l’expiration du .

Une augmentation de 9 % en moyenne

Ce qu’ils ont observés, c’est que chaque année, le prix des médicaments oraux de marque augmentait d’environ 9 %, soit près de cinq fois le taux d’inflation générale enregistré pour la même période et de 15 % pour les injectables de marque. Dans les deux cas, la flambée des prix était essentiellement imputable aux médicaments existants. Par exemple, le prix catalogue de l’insuline de marque Lantus de Sanofi a augmenté de 49 % en 2014. Lantus était sur le marché depuis plus d’une décennie.

Ces types d’insuline existent depuis un moment selon Hernandez. Alors que le brevet initial de Lantus a expiré en 2015, des dizaines de brevets secondaires empêchent la concurrence et c’est ce manque de concurrence qui permet aux fabricants de continuer à augmenter leurs prix beaucoup plus rapidement que l’inflation.

Les prix des médicaments spécialisés ont également fortement augmenté, 21 % pour les médicaments par voie orale et 13 % pour les produits injectables, mais dans ce cas, les nouveaux médicaments ont entraîné une hausse des coûts. De même, les génériques ont augmenté de 4 % et 7 %.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, average: 4,00 out of 5)
Loading...

Houssen Moshinaly

Rédacteur en chef d'Actualité Houssenia Writing. Rédacteur web depuis 2009 et vulgarisateur scientifique.

Je m'intéresse à tous les sujets scientifiques allant de l'Archéologie à la Zoologie. Je ne suis pas un expert, mais j'essaie d'apporter mes avis éclairés sur de nombreux sujets scientifiques.

Pour me contacter personnellement :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *