Une étude suggère que le Clofoctol inhibe la réplication du SRAS-CoV-2 et réduit la pathologie pulmonaire


  • FrançaisFrançais



  • Les médicaments réutilisés peuvent avoir un cheminement plus rapide vers une utilisation clinique, car ils se sont déjà avérés sûrs pour les humains. Une étude publiée le 19 mai dans la revue en libre accès Pathogènes PLOS par Sandrine Belouzard et Jean Dubuisson à l’Institut Pasteur de Lille, France et ses collègues suggèrent que le clofoctol pourrait être un traitement efficace contre les infections par le SRAS-CoV-2 chez la souris.

    Bien que les vaccins COVID-19 réduisent les hospitalisations et les décès, ils ne contrôlent pas la transmission du virus et des thérapies abordables et efficaces sont nécessaires. Les tentatives précédentes de réutilisation des médicaments pour traiter les patients atteints de COVID-19 ont échoué. Afin d’identifier les thérapies antivirales potentielles efficaces contre le COVID-19, les auteurs ont accédé à la bibliothèque de médicaments Apteeus, une collection de 1 942 médicaments approuvés pour identifier les molécules qui présentent une activité antivirale contre le SRAS-CoV-2. Les auteurs ont sélectionné le clofoctol en fonction de sa puissance antivirale et ont testé leur hypothèse en testant ses effets sur des souris infectées par le SRAS-CoV-2.

    Les chercheurs ont découvert que les souris transgéniques traitées au clofoctol présentaient une charge virale réduite, une expression génique inflammatoire réduite et une pathologie pulmonaire réduite. De futures études sont nécessaires pour mieux comprendre le potentiel thérapeutique du médicament chez les patients atteints du SRAS-CoV-2, car l’étude était limitée par les différences physiologiques entre les humains et les souris. De plus, les souris n’ont été sacrifiées que deux jours après le traitement, de sorte que les effets à plus long terme restent inconnus.

    Selon les auteurs, « Les propriétés antivirales et anti-inflammatoires du clofoctol, associées à son profil d’innocuité et à sa pharmacocinétique unique plaident en faveur de la proposition du clofoctol comme candidat thérapeutique abordable pour le traitement des patients COVID-19. Enfin, le taux relativement faible Le coût de ce médicament suggère qu’il s’agit d’une option clinique potentielle pour le traitement des patients atteints de COVID-19 dans des contextes aux ressources limitées. »

    « Les antiviraux ciblant le SRAS-CoV-2 sont indispensables », ajoute Dubuisson. « Dans cette étude, nous avons passé au crible une bibliothèque de composés médicamenteux et identifié le clofoctol comme antiviral contre le SRAS-CoV-2. Nous avons en outre démontré que, in vivo, ce composé réduit l’expression des gènes inflammatoires, abaisse la pathologie pulmonaire et diminue la charge virale. »

    Source de l’histoire :

    Matériel fourni par PLO. Remarque : Le contenu peut être modifié pour le style et la longueur.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.