Découverte d’un nouveau type de triterpènes —


  • FrançaisFrançais



  • Une découverte remarquable et un effort de collaboration ont révélé un nouveau type de triterpènes, un groupe de composés organiques qui sont une source importante de nombreux médicaments. Jusqu’à présent, on croyait que tous les triterpènes étaient dérivés du squalène, lui-même un type de triterpène. Cependant, pour la toute première fois, les chercheurs ont assisté à la biosynthèse, la formation de composés complexes à partir de simples dans les organismes vivants, de triterpènes dans les champignons sans l’utilisation de squalène. Cette découverte importante ouvre un tout nouveau monde de possibilités pour la science pharmaceutique.

    Les triterpènes sont des composés organiques que l’on trouve en abondance chez les animaux, les plantes, les micro-organismes et même chez nous. Environ 20 000 triterpènes différents ont été trouvés et ils sont largement utilisés dans les cosmétiques, les compléments alimentaires et, surtout, la médecine, grâce à leurs propriétés anti-inflammatoires, anticancéreuses, antidiabétiques et autres précieuses. Jusqu’à présent, on pensait que tous les triterpènes connus étaient générés à partir d’un précurseur ou d’une source commune, le squalène.

    Cependant, comme révélé dans La nature, un effort de collaboration entre l’Université de Tokyo et le KEK au Japon, l’Université de Wuhan en Chine et l’Université de Bonn en Allemagne, a trouvé un nouveau type de triterpènes qui ne nécessite pas de squalène.

    « Personne n’aurait pu imaginer que cela se produise dans la nature. C’est la découverte d’une nouvelle machine biosynthétique », a expliqué le professeur Ikuro Abe de la Graduate School of Pharmaceutical Sciences de l’Université de Tokyo.

    Souvent, plusieurs réactions enzymatiques sont nécessaires pour créer des composés moléculaires complexes, comme lorsque notre corps utilise du squalène pour créer des hormones et des acides biliaires. Cependant, dans une seule réaction enzymatique, une simple molécule appelée unité isoprène C5, ou bloc de construction, a été le déclencheur pour construire une structure moléculaire triterpène très complexe.

    La découverte s’est produite presque par accident par l’équipe de l’Université de Wuhan, qui travaillait sur l’extraction du génome pour trouver de nouveaux produits naturels. Ils ne cherchaient pas nécessairement des triterpènes, mais ils ont trouvé de nouveaux gènes largement distribués dans les champignons. « Ils ne connaissaient pas la fonction des gènes », a déclaré Abe. « Ils ont donc fait une caractérisation de ces nouveaux gènes, et l’un d’eux s’est avéré être la synthèse de triterpènes. »

    C’est alors qu’ils ont demandé aux autres équipes de s’impliquer. Selon Abe, l’équipe de l’Université de Bonn est bonne en chimie, elle a donc travaillé à élucider le mécanisme détaillé de la réaction enzymatique, et des chercheurs de l’Université de Tokyo et du KEK ont appliqué leur expertise en analyse structurelle. Il a dit qu’une fois que vous comprenez la structure, vous pouvez la modifier. « Changez quelque chose ici ou là et voyez ce qui se passe. Nous pouvons comprendre la relation structure-fonction. C’est comme un puzzle », a-t-il expliqué.

    « La chimie dans la nature est plus efficace que la synthèse chimique que nous utilisons dans l’industrie. C’est pourquoi nous nous intéressons aux processus de biosynthèse réalisés dans la nature », a déclaré Abe. « La méthode de la nature est un processus meilleur, moins cher et plus propre. Nous essayons de mieux comprendre comment les processus se déroulent dans la nature afin de pouvoir les recréer ou les reconcevoir en laboratoire, pour obtenir des composés de plus en plus importants et utiles. »

    Cette nouvelle découverte n’est que le début. « Maintenant que nous avons résolu la structure des protéines, nous manipulons déjà la machinerie biosynthétique pour essayer de produire des molécules plus utiles, par exemple, pour le développement de médicaments », a déclaré Abe.

    Source de l’histoire :

    Matériaux fourni par Université de Tokyo. Remarque : Le contenu peut être modifié pour le style et la longueur.

    N'oubliez pas de voter pour cet article !
    1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
    Loading...
    mm

    La Rédaction

    L'équipe rédactionnelle

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.