mardi , 26 septembre 2017

Les fourmis ouvrières sont des architectes énigmatiques et infatigables

Mot-clés: ,

Les fourmis ouvrières de Floride ont l’habitude de créer des colonies d’une architecture complexe, mais on ignore encore la raison de la complexité de cette architecture.


Les fourmis ouvrières sont des architectes énigmatiques et infatigables

Les fourmis ouvrières de Floride créent des colonies ou des nids qui sont superbes sur le plan architectural selon Walter Tschinkel. Il a mis du métal ou du plastique fondu dans des nids souterrains abandonnés pour avoir une idée de leur complexité sur plusieurs niveaux. Pour des raisons encore inconnues, les colonies des fourmis ouvrières de Floride (Pogonomyrmex badius) abandonnent leurs colonies une fois par an et elles creusent une autre. Dans un site d’étude appelé le paradis des fourmis par Tschinkel, les colonies se déplacent à environ de 2 à 6 mètres par rapport à leurs anciens emplacements.

Ce chercheur et ses étudiants de Florida State University n’ont trouvé aucun pattern qui explique ces déménagements. Ce n’est pas la nécessité d’avoir les ombres des arbres ou d’être dangereusement proche de colonies avoisinantes. De plus, les nouvelles colonies ressemblent aux anciennes. Le nid ressemble à un ensemble de chambres interconnectées qui s’enfoncent pour avoir plus de chambres en dessous de tunnels en spirale.

Le chercheur Walter Tschinkel avec une reproduction d'une colonie de fourmis de Floride

Le chercheur Walter Tschinkel avec une reproduction d’une colonie de fourmis de Floride

Et les fourmis creusent leur nid à une vitesse très rapide. La colonie envoie quelques centaines de fourmis ouvrières qui vont creuser le nouveau nid. Une colonie, composée généralement de 4 000 fourmis, peut creuser et déménager dans la nouvelle colonie en 7 jours. Pendant le déménagement, on comprend vraiment le terme de fourmis ouvrières. Ces dernières font des va-et-vient incessants entre la nouvelle et l’ancienne colonie. Ces fourmis ouvrières transportent leur reine, des centaines de larves et de jeunes fourmis. Elles transportent également les graines et les aliments qu’ils ont collectés. Et ces fourmis déplacent même leur charbon de bois, mais cela reste une énigme de plus sur ce qu’elles font avec.

Ces fourmis écorchent les aiguilles des pins et d’autres charbons de bois autour de l’ouverture des nids. Parfois, elles collectent jusqu’à 70 000 charbons de bois pour une grande colonie. Les chercheurs ont avancé plusieurs explications sur l’utilité de ce charbon, mais ils n’ont rien trouvé de concluant. Cela pourrait servir pour l’isolation, dissuader des fourmis étrangères, collecter l’eau de pluie ou même chauffer le nid. Mais le charbon n’est qu’une petite devinette comparée aux autres comportements de ces fourmis ouvrières. Les fourmis sont une espèce collective. Leur reine produit les petits, mais elle n’a pas de plan en tête. Cela signifie que ces fourmis ouvrières accomplissent toutes ces tâches sans un leader, un plan ou même des instructions établies. Et elles peuvent creuser un nouveau nid entièrement dans le noir comme s’il y avait des automatismes intégrés dans leurs comportements. Avec les abeilles, les fourmis sont l’une des espèces les plus fascinantes à observer.

Source : revue Bioeconomics

N'oubliez pas de voter :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...

Faites un don sur notre page Patreon

Quelle est la fiabilité de cette information ou étude ?


A propos de Jacqueline Charpentier

mm
Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Timber by EMSIEN 3 Ltd BG