Mort de Vera Rubin, l’astronome qui a confirmé la matière noire

Vera Rubin est morte le 25 décembre 2016. Dans les années 1970, Vera Rubin avait confirmé la présence d’une matière invisible en observant le mouvement des étoiles et cela avait lancé la chasse à la matière noire qui continue toujours aujourd’hui.


Vera Rubin est morte le 25 décembre 2016. Dans les années 1970, Vera Rubin avait confirmé la présence d'une matière invisible en observant le mouvement des étoiles et cela avait lancé la chasse à la matière noire qui continue toujours aujourd'hui.

  est morte le 25 décembre 2016 à Princeton à l’âge de 88 ans. Vera Rubin est l’astronome qui a confirmé l’existence de la . Dans les années 1960, Vera Rubin et son collègue Kent Ford étaient intéressés par l’orbite des étoiles dans la galaxie d’Andromède. Les 2 scientifiques voulaient déterminer la masse de la galaxie en observant les vitesses orbitales des étoiles et du gaz à différentes distances du centre galactique. Ils pensaient que ces mouvements correspondraient avec la théorie de la gravitation de Newton avec un objet qui aurait une vitesse orbitale plus lente à mesure qu’il serait éloigné du centre. Et à sa surprise, Vera Rubin a découvert que les étoiles à la périphérie de la galaxie tournaient à la même vitesse que celles au centre.

Vera Rubin est morte le 25 décembre 2016. Dans les années 1970, Vera Rubin avait confirmé la présence d'une matière invisible en observant le mouvement des étoiles et cela avait lancé la chasse à la matière noire qui continue toujours aujourd'hui.

Vera Rubin en 1965

Après avoir observé des douzaines de galaxies dans les 1970, Rubin et ses collègues ont découvert qu’il y avait autre chose que la matière visible qui était responsable du mouvement des étoiles. Chaque galaxie en spiral est intégrée dans un « halo » de matière noire qui n’émet pas de lumière et ce halo s’étend au-delà de la galaxie optique. Et ils ont découvert que ce halo de matière noire contenait 5 à 10 fois plus de masse que la galaxie lumineuse. Les travaux de Vera Rubin ont permis de comprendre de manière spectaculaire que 90 % de la masse de l’univers est composée de matière noire. Notons que Vera Rubin n’a pas proposé le concept de matière noire puisqu’on le doit à Fritz Zwicky, un astronome suisse en 1933, mais Vera Rubin l’a confirmé.

En plus d’être une astronome hors pair, Vera Rubin était une ardente féministe et elle a été l’une des premières à demander au Pape d’intégrer plus de femmes dans son comité. Elle s’est battue pour une meilleure inclusion de femmes à l’observatoire de Palomar à Princeton. Vera Rubin est née le 23 juillet 1928 et elle a été la première femme à être admise à l’observatoire de Palomar. En 1993, Vera Rubin a reçu la National Medal of Science qui est la plus grande distinction scientifique aux États-Unis. Elle a été élue à l’académie nationale de sciences en 1981 et en 1996, elle a été la première femme à avoir reçu la Médaille d’or de la Royal Astronomical Society depuis Caroline Hershel en 1828. La contribution de Vera Rubin a été majeure et elle a façonné l’astronomie, l’astrophysique et la physique théorique autour de l’hypothèse de la matière noire. Même si aujourd’hui, il y a des voix dissidentes qui se lèvent pour contester la matière noire ou en tout cas, que cette matière invisible semble beaucoup plus complexe qu’il n’y parait.

N'oubliez pas de voter pour cet article !
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (No Ratings Yet)
Loading...
mm

Jacqueline Charpentier

Ayant fait une formation en chimie, il est normal que je me sois retrouvée dans une entreprise d'emballage. Désormais, je publie sur des médias, des blogs et des magazines pour vulgariser l'actualité scientifique et celle de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *